Côte d’Ivoire : Le gouvernement interdit la consommation de 18.000 tonnes de riz birman

la consommation
Par Donald Ngoran
Publié le 31 mars 2019 à 08:05 | mis à jour le 31 mars 2019 à 17:17

Le gouvernement ivoirien a interdit samedi à Abidjan la consommation de 18.000 tonnes de riz birman déchargé du 11 au 18 mars au Port autonome d’Abidjan (PAA), dont l’inspection de la cargaison a révélé des anomalies sur la qualité.

Souleymane Diarrassouba interdit la consommation de 18.000 t de riz birman

"L’inspection de la cargaison des 18.000 tonnes de riz d’origine birmane déchargée au Port autonome d’Abidjan (PAA) du 11 au 18 mars par le navire Océan Princess, en provenance d’Asie via les ports de Conakry et de Lomé, a révélé des anomalies sur la qualité", a indiqué le ministre ivoirien du Commerce, Souleymane Diarrassouba dans un communiqué, interdisant la consommation de ce riz birman.

Souleymane Diarrassouba, a expiqué que les résultats des analyses des échantillons prélevés de ce riz qui ont été effectuées par un laboratoire accrédité et agrée dans le cadre du programme de vérification de conformité des marchandises à destination de Côte d’Ivoire VOC, sont "non conforme à la norme ivoirienne".

En conséquence et conformément aux dispositions relatives à la répression des fraudes et des falsifications en matière de vente des biens ou services, il est procédé à la saisie réelle et à la mise sous scellés de ces 18.000 tonnes de riz birman et au déclenchement de la procédure de destruction.


Le ministre du Commerce a exprimé sa gratitude aux associations des consommateurs et à l’ensemble de la population ivoirienne pour leur patience et leur confiance au dispositif de contrôle de conformité VOC mis en place depuis le 15 février 2019 par l’Etat ivoirien, pour la protection des consommateurs.