Côte d’Ivoire: Alain Lobognon nargue les détracteurs de Soro

Alain Lobognon répond aux détracteurs de Guillaume Soro
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 avril 2019 à 14:45 | mis à jour le 15 avril 2019 à 14:45

Alain Lobognon, l’un des fidèles de Guillaume Kigbafori Soro (GKS), ne manque aucune occasion pour descendre dans l’arène, afin de répondre aux détracteurs de son mentor. L'ex-ministre des Sports le démontre davantage depuis la démission de GKS de son poste de président de l'Assemblée nationale, le 8 février 2019.

Alain Lobognon voit Guillaume Soro aux USA "quand il voudra"

La nouvelle s'est répandue telle une traînée de poudre. Guillaume Soro aurait été interdit d'accès aux États-Unis. L'information a enflammé la toile le dimanche 14 avril 2019. Sans perdre de temps, l'un des plus proches compagnons de l'ancien chef de l'Hémicycle ivoirien, Alain Lobognon, est monté au créneau pour apporter un démenti.

"Nul besoin d'un visa d'entrée aux USA pour aller dans le nord de la Côte d'Ivoire. Le président Soro Guillaume Kigbafori est sur le terrain des réalités. Il ira aux USA quand il voudra", a précisé le natif de Fresco en l'endroit des détracteurs de l'ex-chef de la rébellion ivoirienne.

Guillaume Soro, le meilleur drone, selon Lobognon

Alain Lobognon a saisi l'occasion pour lancer des piques aux délateurs de Guillaume Soro. Dans un style teinté d'humour, le député de Fresco (sud-ouest de la Côte d'Ivoire) vante les qualités de l'ancien président de l'Assemblée nationale. "Le meilleur drone actuellement en Côte d’Ivoire s’appelle Guillaume Soro. Il détruit, sur le terrain, les mensonges diffusés par le biais des médias publics", affirme-t-il.

En fait, courant mars 2019, des drones avaient survolé la résidence de Guillaume Soro. C'est donc relativement à cette affaire que l'ancien ministre de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs, limogé le 13 mai 2015, ironise en comparant GKS à un drone.

Alain Lobognon est persuadé que la visite de Guillaume Soro dans le nord de la Côte d'Ivoire trouble le sommeil de ses adversaires politiques. "Guillaume Soro a remis votre tabouret. Le petit constat de terrain dans le Nord vous donne de la fièvre. Qu’en sera-t-il quand il ira dans les autres régions de la Côte d’Ivoire ?", s'est-il interrogé.

Et l'ex-pensionnaire de la MACA (Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan) d'ajouter : "Depuis qu’il a libéré le tabouret, il dispose de son temps pour vérifier si les rapports reçus des propriétaires du tabouret sur lequel il était assis sont vrais. Tout n’est pas vrai."

Notons que Guillaume Soro, désormais président du Comité politique, entame depuis un moment une visite dans le nord de la Côte d'Ivoire. Il a séjourné à Dabakala le dimanche 14 avril. Le Comité politique créé le 15 février 2019, soit une semaine après la démission de GKS, a pour mission de mener des réflexions sur les grandes questions d'intérêt national, de proposer des instruments et des cadres de promotion de la démocratie, de consolidation de l'État de droit et l'affermissement des valeurs républicaines.



Articles les plus lus