Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, l'un de ses proches craint un kidnapping

Guillaume Soro

Mamadou Traoré, un proche de Guillaume Soro, avait été convoqué par la police ivoirienne, le lundi 15 avril 2019. Il devrait être entendu de nouveau le vendredi. L’audition de ce conseiller de l’ex-président de l’Assemblée nationale a été annulée. Mais le concerné semble inquiet.

Les inquiétudes du pro-Soro Mamadou Traoré

Dans une publication sur sa page Facebook, Mamadou Traoré a fait savoir qu’il subit actuellement un immense stress. En effet, cet inconditionnel de Guillaume Soro confie que le décès de son père, sa convocation par la police ivoirienne, le malaise de sa mère, la crise de surmenage de l’un de ses frères, les nombreux appels téléphoniques ont contribué à le faire craquer.

" J’ai dû être soumis de force à un repos maladie de deux jours par mon médecin traitant qui m’a obligé à garder le lit pendant cette période afin de me reposer. Il m’a même interdit le téléphone ", a-t-il dévoilé.

En raison de son état de santé, l'ancien directeur de l'Institut national de la formation sociale (INFS) n’a pu répondre à la convocation de la police, le vendredi 19 avril. Mais, précise-t-il, il a pris le soin d’informer "le sympathique commissaire Bergromissa Alain de cette situation de repos maladie ".

Mamadou Traoré a indiqué que " la décision a été prise " pour le faire arrêter. Pour lui, étant donné qu’aucun jour d’audition ne lui a été proposé, il peut à tout moment faire l’objet d’une arrestation.

"Cela veut dire qu’à tout moment, on peut me kidnapper, peut-être pour une destination inconnue. Dans le meilleur des cas, ce sera à la DST (Direction de la surveillance territoire, Ndlr) où on va me torturer pour me faire avouer des choses ou à la MACA ", a prévenu ce partisan de Guillaume Soro.

Ce compagnon de lutte du député de Ferké a dit regretté d’avoir mené le combat qui a conduit Alassane Ouattara au pouvoir. " Ah que je regrette amèrement ce combat que j’ai mené pour les faire venir au pouvoir ! ", a publié le conseiller de Guillaume Soro.