Côte d’Ivoire : Rencontre Gbagbo-PDCI, Affi N'Guessan en colère

Affi N'Guessan , seul Président du FPI
Par David Yala
Publié le 08 mai 2019 à 20:52 | mis à jour le 08 mai 2019 à 22:57

Affi N'Guessan Pascal n’en revient pas. Le président légal du Front populaire ivoirien (FPI) est très en colère depuis l’audience accordée mardi 08 mai 2019 par Laurent Gbagbo, fondateur dudit parti, à une délégation du PDCI-RDA conduite par son secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué. Dans un communiqué dont afrique-sur7 a reçu copie, le président du conseil régional du Moronou rappelle à qui veut l’entendre qu’il demeure le seul et unique président du Front populaire ivoirien, et ce, depuis 2001.

Affi N’Guessan rappelle qu’il est le Président du FPI

Affi N'Guessan indique, dans un communiqué signé de son porte-parole Sangaré Issiaka, que depuis deux jours, le Front Populaire Ivoirien observe que le terme "Gbagbo Président du Fpi " contenu dans le communiqué final ayant sanctionné la rencontre de la délégation du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire ( Pdci ) avec le Président Laurent Gbagbo, suscite des commentaires diverses, tant dans la presse que dans l'opinion publique.

Le Fpi tient à préciser que la Présidence du Fpi est une réalité politique et juridique clairement établie dans l'opinion en Côte d'Ivoire et à l'extérieur, auprès de toutes les institutions et autorités nationales comme internationales. "Est-il besoin de rappeler que depuis 2001 le Président Pascal Affi N'guessan, confirmé par le dernier Congrès de 2018, préside aux destinées du Fpi. Cette réalité ne dépend ni du désir ni du bon vouloir d'une organisation ou d'un individu, quel qu'il soit. Pour le Fpi, toute autre considération et déclaration contraires n'engagent que leurs auteurs", martèle le communiqué.

Affi N'Guessan et Laurent Gbagbo se disputent depuis peu la présidence du FPI, situation ayant occasionné la scission du parti avec d'un côté des pro-Affi et de l'autre des radicaux appelés ''Gbagbo ou rien''. Parti en Europe récemment pour une rencontre de conciliation avec Laurent Gbagbo en Belgique, Affi N'Guessan n'est pas sorti de Paris où son avion avait atterri. La rencontre ayant foiré, le président du FPI légalement reconnu n'a pas hésité de retourner en Côte d'Ivoire avant d'animer une conférence de presse au cours de laquelle il ne ménagera pas son ex-mentor.

Gbagbo refuse de le rencontrer là où il rencontre d'autre personnes, notamment une délégation du PDCI-RDA. Rencontre au terme de laquelle un communiqué est produit reconnaissant implicitement l'ancien chef de l'Etat ivoirien comme étant le président du FPI. De quoi susciter la colère du député de Bongouanou.