Côte d'Ivoire : Médias et communication, un conseil installé

Henriette Diabaté investit le Conseil de l'ordre de la communication et des médias
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 mai 2019 à 17:15 | mis à jour le 16 mai 2019 à 17:15

Le jeudi 16 mai 2019, Henriette Dagri Diabaté a investi le Conseil de l' ordre du mérite de la communication et des médias. La cérémonie, qui s' est déroulée à l' auditorium de la Grande chancellerie, a enregistré la présence de Sidi Tiémoko Touré, le ministre de tutelle.

Le secteur des médias ivoirien a son conseil

Le Conseil de l' ordre du mérite de la communication et des médias a été installé le jeudi 16 mai 2019 par Henriette Dagri Diabaté. Cet organe a vu le jour suite à la signature du décret N°2015-347 du 13 mai 2015 consacrant l' institution d'un Ordre du mérite de la communication et des médias.

Ce conseil a pour mission d' honorer chaque année les acteurs du secteur, qui se distingueront grâce à leur travail, leur professionnalisme et le respect de l' éthique et de la morale. Ces distinctions concernent les journalistes, les annonceurs, les diffuseurs, les professionnels de l' audiovisuel et de la presse écrite.

Le Conseil de l' ordre du mérite de la communication et des médias récompensera également les acheteurs d' espaces publicitaires, les influenceurs de réseaux sociaux, les blogueurs, les jeunes diplômés et les jeunes créateurs du milieu.

Les membres de ce conseil ont été investis par Henriette Dagri Diabaté, la Grande chancellière de Côte d'Ivoire, le jeudi 16 mai 2019. Sidi Tiémoko Touré a exprimé sa joie après l' installation de la nouvelle entité. "Le conseil de l'ordre, par la qualité des distinctions, offrira aux générations des modèles pour leurs différents profils de carrière, des devanciers dans les pas desquels ils pourront marcher et dont l' histoire pourrait les inspirer", a dit le ministre de la Communication et des Médias.


Au cours d'une rencontre de travail avec le porte-parole du gouvernement, le mardi 9 avril 2019, en vue de préparer la cérémonie, Henriette Diabaté avait souhaité que chaque secteur fasse en sorte que "les meilleurs qui se distinguent soient honorés chaque année, en leur sein et pas seulement au niveau de la Grande chancellerie".



Facebook
Twitter
email
Whatsapp