Cameroun : Célébration de l’unité dans un contexte sécuritaire tendu

Fête nationale du Cameroun ce 20 mai

Le Cameroun célèbre sa fête nationale ce 20 mai. Cela fait presque trois ans qu’une crise aux relents sécessionnistes secoue deux régions du pays faisant plusieurs morts et des milliers de déplacés.

Le Cameroun célèbre la 47e édition de la fête de l’Unité dimanche.

« Unité dans la diversité, atout majeur du peuple camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence », tel est le thème de la 47e édition de la fête nationale du Cameroun. Celle-ci se célèbre ce dimanche 20 mai. Elle aura pour point d’orgue la parade civile et militaire présidée par le président Paul Biya à Yaoundé, la capitale camerounaise.

Une fois de plus, cette célébration intervient alors que l’unité du pays est véritablement mise à mal. Depuis bientôt trois ans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont en proie aux violences de séparatistes qui entravent le vivre-ensemble dans le pays. Depuis 2016, l’unité nationale se retrouve piétinée dans ces deux régions occidentales du fait de milices armées revendiquant la sécession de ces territoires. Les combats entre l’armée et les séparatistes ont fait plusieurs morts et provoqué des départs massifs autant sur le plan interne qu’au Nigeria voisin.

Depuis la présidentielle remportée par Paul Biya en octobre 2018, c’est autour des militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, arrivé à la deuxième place au scrutin, de mettre à mal cette unité si chère aux Camerounais. Ces militants bravent l’autorité de l’Etat en organisant des manifestations interdites sur le territoire. En janvier dernier, ils en sont arrivés à saccager l’ambassade du Cameroun en France à Paris. Quelques responsables de cette formation politique (dont Maurice Kamto), qui frôle l’interdiction, sont depuis aux arrêts et attendent d’être jugés.

Dans cette spirale négative, Paul Biya appelle les uns et les autres à consolider les acquis des pères de la nation camerounaise. « Recherchons dans nos différences, ce qui peut nous enrichir mutuellement et nous unir davantage... Patriotisme, respect de l’autorité, attachement à la justice, ardeur au travail, vous devez préserver ces valeurs en toutes circonstances », prescrit-t-il sur son compte Twitter. Le 20 mai est depuis 1972 le jour de la célébration de la fête nationale du Cameroun. Cette année-là, un référendum avait mis un terme au fédéralisme et consacré l’Etat unitaire.