Foot : La FIFA renonce à un Mondial à 48 équipes

La FIFA attend le Mondial 2026

La FIFA a annoncé mercredi que le Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera avec 32 pays. L’instance suprême du football estime que son projet à 48 équipes n’est pas réalisable vu le contexte actuel.

La FIFA repousse son projet de Mondial à 48 équipes en 2026.

Engagée à réformer ses compétitions phares, dont la Coupe du monde, la FIFA vient de faire une concession. L’instance faitière du football a décidé de faire marche arrière concernant le prochain Mondial qui se jouera au Qatar. Dans un communiqué, la Fédération internationale annonce que la compétition prévue dans trois ans maintiendra le format actuel avec 32 équipes.

Pour la FIFA, les conditions ne sont pas réunies pour que le Mondial 2022 se joue avec 12 sélections de plus. « Dans les circonstances actuelles, une telle proposition ne pouvait être mise en œuvre », souligne la FIFA dans son communiqué. Avec 80 matches prévus pour cette Coupe du monde, il aurait fallu que le Qatar partage l’organisation de ce tournoi avec un de ses voisins.

Seulement, une crise diplomatique et économique oppose depuis 2017 l’Emirat à l’Arabie Saoudite. Le Qatar est isolé dans son bras de fer avec Riyad, car tous ses voisins sont acquis à la cause de son adversaire. Avec cette situation tendue sur le Golfe, il est donc difficile de voir le Qatar bénéficier du soutien d’un de ses voisins pour co-abriter le Mondial en 2022.

Si la FIFA va se passer d’une Coupe du monde à 48 équipes en 2022, l’instance internationale pourra voir son rêve se réaliser quatre ans plus tard. Trois pays d’Amérique du nord vont organiser la grande messe de la discipline : le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. Une aubaine pour l’institution mondiale qui attend engranger davantage de revenus par sa compétition phare.