Côte d'Ivoire : Les exportations nationales en baisse (gouvernement)

Les exportations en baisse en Côte d'Ivoire
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 juin 2019 à 19:54 | mis à jour le 19 juin 2019 à 19:54

En Côte d' Ivoire, les exportations nationales sont en baisse, a déclaré le ministre Sidi Touré Tiémoko dans le communiqué final du Conseil des ministres qui s'est tenu le mercredi 19 juin 2019 sous la présidence du chef de l' État, Alassane Ouattara.

Les exportations baissent de près de 11 %

"Les exportations nationales enregistrent une baisse en valeur de 10,3% passant de 7302,3 milliards de francs CFA en 2017 à 6542,2 milliards de francs CFA en 2018 pour des quantités respectives de 9,7 millions de tonnes et 10,3 millions de tonnes", a indiqué Sidi Touré Tiémoko face à la presse, le mercredi 19 juin 2019. Le porte-parole du gouvernement a fait savoir qu'à "l'analyse des échanges commerciaux en 2018, la balance commerciale de notre pays est demeurée excédentaire. Toutefois, l'excédent commercial estimé à 440,4 milliards de francs CFA s'est déprécié par rapport à celui de l'année 2017 qui était à 1708 milliards de francs CFA, soit une baisse de 74,2% en lien avec le recul des exportations".

Pour le ministre de la Communication et des Médias, cette baisse est due à un "environnement international défavorable pour la plupart des principaux produits d'exportation".

Se voulant rassurant, Sidi Touré a noté que "selon les perspectives, le léger recul que connait le niveau des échanges commerciaux de notre pays sera amené à s'estomper en raison de la forte croissance économique, environ 8 % avec une tendance à la hausse du niveau de transformation des matières premières".


Cependant, il faut noter que "contrairement aux exportations de biens, les importations enregistrent une hausse en valeur de 9,2 % en passant de 5 594 milliards de francs CFA en 2017 à 6107 milliards en 2018, pour des quantités respectives de 14,2 millions de tonnes et 15,3 millions de tonnes portant essentiellement sur l'accroissement des importations du produit du pétrole brut, des machines mécaniques et du riz".



Facebook
Twitter
email
Whatsapp