Côte d'Ivoire: Constant Bombet dénonce les faux houphouëtistes

Emile Constant Bombet donne des cours sur Houphouët-Boigny
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 20 juin 2019 à 11:15 | mis à jour le 20 juin 2019 à 12:14

Emile Constant Bombet était devant plusieurs autres sachants du PDCI, à l'occasion des "Mercredis du PDCI-RDA" pour parler de l'Houphouëtisme. A cette rencontre, l'ancien ministre de l'Intérieur a expliqué, avec de belles illustrations, ce qu'étaient effectivement le père de la nation ivoirienne.

Emile Constant Bombet donne des cours sur Houphouët-Boigny

A l'heure où le nom d'Houphouët-Boigny est devenu un fonds de commerce pour la classe politique ivoirienne, il convenait pour le Conseil des sages du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de faire une mise au point très claire. Face au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) d'Alassane Ouattara et les cadres du PDCI-RDA qui ont rejoint le camp présidentiel, les militants fidèles à Henri Konan Bédié se sont donc réunis à la maison du parti, ce mercredi 19 juin, faire des témoignages sur le Père-Fondateur.

Lors de sa conférence, dont le thème était « L'Houphouëtisme, un patrimoine national à pérenniser », Emile Constant Bombet, Vice-Président du PDCI, a donné le triptyque qui caractérisait Houphouët : « Le courage, la sincérité, et ne pas considérer l’argent comme la finalité de votre existence. » Telle sont les valeurs à incarner pour prétendre être houphouëtiste.

L'ancien ministre de l'Intérieur et de la Sécurité a par ailleurs indiqué que le Vieux était constamment à l'écoute de ses collaborateurs pour la prise de ses décisions importantes.

A l'arrestation des opposants d'alors, en l'occurrence Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo et bien d'autres, Constant Bombet indique que le Président Félix Houphouët-Boigny avait réuni le corps préfectoral pour recueillir leurs conseils quant à la conduite à tenir. Alors, le ministre de l'Intérieur, au cours de cette rencontre, s'est vu sermonner par le Président de la République. « Vous êtes ma honte », avait lancé Houphouët. « Monsieur le Président, vous avez parfaitement raison. J'ai eu tort de faire dire tôt ce que vous êtes condamné à faire sinon je ne serais pas votre collaborateur. » Dans la foulée, Houphouët décida d'amnistier les opposants.


A rebours, ceux qui se révendiquent d'Houphouët en créant « Sur les traces d'Houphouët-Boigny » ou « PDCI Renaissance » ne sont que des faux prophètes de l'houphouëtisme. « L'houphouëtisme est un génie, un esprit que l'on ne saurait accaparer », a déclaré l'intervenant, avant de conclure : « Ce qu'on a bâti, on ne peut pas le détruire, en le faisant ainsi, nous pérennisons le nom d'Houphouët-Boigny. »



Facebook
Twitter
email
Whatsapp