L'Etat va sanctionner tout parent qui refuse de faire vacciner son enfant

Vaccination gratuite et obligatoire pour enfants et femmes enceinte
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 septembre 2019 à 19:44 | mis à jour le 18 septembre 2019 à 20:40

Dans le cadre de la vaccination obligatoire pour tous les enfants de 0 à 11 mois, le gouvernement a décidé de sanctionner quiconque ne se soumettrait pas à cette disposition. L'annonce a été faite le mercredi 18 septembre 2019 lors du Conseil des ministres qui s'est tenu à Yamoussoukro, la capitale de la région du Bélier.

Vaccination obligatoire, l'État va sévir

Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien, était face à la presse le mercredi 18 septembre 2019 pour la lecture du communiqué du Conseil des ministres. Le ministre de la Communication et des Médias a souligné qu' "au titre du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique, en liaison avec les ministères concernés, le Conseil a adopté un décret portant règlementation de la vaccination des cibles du programme élargi de vaccination conformément au plan mondial pour les vaccins et la vaccination, ainsi qu'au Programme social du gouvernement (PS GOUV)".

À en croire Sidi Touré, "ce décret vise à assurer la protection des femmes et des enfants contre les maladies les plus meurtrières qui peuvent être évitées". Il faut noter que cette mesure rend obligatoire la vaccination pour les enfants de 0 à 11 mois, ainsi que pour les femmes enceintes lors des campagnes de vaccination et pendant les campagnes de routine.

Désormais, les autorités ivoiriennes entendent prendre des sanctions "à l'encontre de tout parent, tuteur ou représentant légal qui refuse délibérément" de faire vacciner son enfant. Cependant, précise le porte-parole du gouvernement, il est également prévu des sanctions à l'encontre de tout agent de santé qui ne respecte pas la politique de la gratuité, notamment la vente des vaccins.


Rappelons que le 28 mars 2019, Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, qui présidait une cérémonie de remise de matériels informatiques en faveur des coordonnateurs du Programme élargi de vaccination (Cpev) des régions et du district sanitaire de Bouaké, a indiqué que le vaccin est l'un des moyens efficaces pour améliorer le niveau de vie des couches les plus vulnérables de la société ivoirienne.



Facebook
Twitter
email
tel