Fermeture du CHU de Yopougon: Ce qu'il va se passer avec les malades

Le CHU de Yopougon bientôt fermé
Par K. Richard Kouassi
Publié le 20 septembre 2019 à 10:50 | mis à jour le 20 septembre 2019 à 12:55

La fermeture du CHU de Yopougon sera bel et bien effective le 1er novembre 2019, comme l'a confirmé Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, le jeudi 19 septembre 2019, lors de la conférence de la presse "Les Rendez-vous du gouvernement". Le ministre a saisi l'occasion pour annoncer des mesures relatives à cette décision.

Le CHU de Yopougon bientôt réhabilité

On se rappelle que le jeudi 22 août 2019, une vidéo montrant le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon en piteux état, est devenue rapidement virale. Le bloc opératoire de cet établissement sanitaire situé dans la plus grande commune de Côte d'Ivoire était inondé, sous les regards impuissants du personnel. La situation avait obligé Aka Aouélé, alors à Brazzaville pour la 69e session du comité régional de l' Organisation mondiale de la santé (OMS), à revenir urgemment au pays.

Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique s'est rendu au CHU de Yopougon et a annoncé la fermeture de ce centre hospitalier. "On ne peut fermer brusquement un centre hospitalier de la taille du CHU de Yopougon sans prendre des dispositions pour permettre aux nombreux patients qui le fréquentent de trouver un point de chute", avait-il rassuré.

Jeudi 19 septembre 2019, invité des "Rendez-vous du gouvernement", le ministre de la Santé est revenu sur la question. Aka Aoulé a confirmé la fermeture du CHU de Yopougon. "Toutes les dispositions ont été prises pour faire en sorte que les patients soient pris en charge au mieux", s'est exprimé le pharmacien. Toutefois, il a précisé qu'un comité de pilotage aura pour mission de se pencher sur le dossier.


Le successeur de Raymonde Goudou Coffie a tenu à faire savoir que deux centres de santé seront mis à disposition pour accueillir les malades. Il s'agit du centre de santé de Yopougon Attié et celui de Yopougon Wassakara. Le ministre indique que ces centres de santé auront un nouveau visage après avoir été réhabilités et équipés.