Fraude sur la nationalité: Samba David interpelle Ivoiriens et non nationaux

Samba David
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 16 novembre 2019 à 17:58 | mis à jour le 16 novembre 2019 à 17:58

Le coordonnateur national de la Coalition des indignés de Côte d’Ivoire (CICI), Samba David, était face à la presse vendredi 15 novembre 2019, au siège de l’organisation à Yopougon.

Fraude sur la nationalité : Samba David et les indignés interpellent vivement les ressortissants de la CEDEAO

Samba David a saisi l’occasion pour inviter les non nationaux à se tenir loin du prochain scrutin présidentiel ivoirien. Depuis quelques années, a-t-il dénoncé, la présence des « étrangers » dans le processus électoral ivoirien est devenue un fait avéré.

Pourtant, rappelle-t-il, ce processus reste exclusivement réservé qu’aux seuls nationaux, conformément aux lois ivoiriennes.

« Nous voudrions interpeller nos frères de la CEDEAO vivant en Côte d’Ivoire, qu’au regard de notre constitution et notre code électoral, les élections en Côte d’Ivoire sont une affaire purement ivoirienne », a interpellé Samba David.

L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire aura lieu dans le mois d’octobre 2020, et le coordonnateur national de la coalition des indignés, craint que cette période ne soit perçue comme une année à hauts risques.

« En Côte d’Ivoire, les élections tendent à perdre leur essence et leur légitimité quand des personnes non nationaux s’y invitent de façon frauduleuse », dénonce-t-il.

C'est pourquoi, Nicaise Douyou de son vrai nom, ne manque pas d’interpeller vivement ivoiriens et non ivoiriens se rendant volontairement complices de fraude sur la nationalité.


«Nous avons des preuves de fraudes sur la nationalité ivoirienne et au moment venu, nous allons produire ces preuves. Nous avons des listes que nous ferons très bientôt sortir. Nous avons en notre possession des éléments concrets. La fraude a atteint un niveau pas possible », fait-il savoir.

Non sans prévenir du danger que constitue cette situation pour l’issue de la prochaine élection. « Ces fraudes sur la nationalité ivoirienne entacheront les élections à venir, ce qui créera sans doute aucun l’instabilité, et nous ne voulons pas l’instabilité. Nous avons entendu. Nous avons vu. Raison pour laquelle, nous interpellons sur le sujet », a-t-il prévenu.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp