Médias: Honorat De Yedagne sonne la prise de conscience des acteurs

Honorat De Yedagne
Par David Yala
Publié le 06 février 2020 à 16:32 | mis à jour le 06 février 2020 à 16:32

Ancien Directeur général du quotidien gouvernemental, Fraternité Matin, (4 février 2002-30 octobre 2006), Honorat De Yedagne s’est jusqu'à ce jour refusé toute nomination à quelque poste que ce soit; et ce, malgré la rigueur, les compétences et les qualités intrinsèques que lui reconnaissent tous ses pairs. Mais comme dans la presse, il y a rarement de retraite, le journaliste veut partager avec la jeune génération sa riche expérience d'homme de média. Pour ce faire, l’ex président de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (UNJCI), vient de mettre en place la plateforme dénommée Capital Média dont-il explique ci-dessous les tenants et les aboutissants. Pour le premier numero qui se tiendra ce vendredi 07 février 2020 à son domicile de Cocody-Angré 7è Tranche, c'est le journaliste-écrivain Alafé Wakili, Directeur général du quotidien L'Intelligent d'Abidjan, qui en est l'invité.

Honorat De Yedagne: 14 ans après son départ de Frat’Mat’, ce qu’il dit de la presse

Nous devons nous convaincre que la presse est le levain de la démocratie, voire sa fille ainée. Sans une presse ivoirienne crédible, c’est-à-dire une presse à la fois responsable et engagée, il n’y aura pas de dividende démocratique pour notre pays. CAPITAL MEDIA est un think thank créé exclusivement par des journalistes pour hisser la presse ivoirienne à la hauteur des enjeux et défis d’aujourd'hui et de demain.

Un lieu d’exercice collectif de remise en cause permanente de notre DEVOIR ETRE, c’est-à-dire de notre profession dans ses pratiques et dans son rapport à la démocratie, à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance. Un laboratoire d’idées pour nous renouveler et nous assumer pleinement et SOUVERAINEMENT. Penser contre nous mêmes, autrement dit, penser la presse pour mieux panser ses plaies afin de faire émerger une nouvelle verticalité dans nos pratiques professionnelles et dans nos rédactions.

Et cela dans le strict respect de la pluralité d’expression qui nous définit et nous détermine. Telle est notre raison d’être. Telle est notre vocation première et ultime
Tel est notre objectif cardinal. Point de méprise. Car, ainsi nous devenons de vraies consciences sociales critiques et donc des acteurs décisifs de notre propre destin. Et par cette légitimité sociale à jamais acquise, nous demeurons le moteur du changement dans une COTE D'IVOIRE plurielle et pluraliste.

Honorat De Yedagne: "Engageons-nous hardiment et ardemment pour une presse de qualité"

CAPITAL MEDIA témoigne donc d’une prise de conscience collective pour nous éviter d’alterer notre rôle dans la société ivoirienne et pour construire une nouvelle vision de la presse en rapport avec les exigences de la modernité politique. Notre conviction irréfragable (irrécusable) est qu’un autre avenir est possible pour la presse ivoirienne. Évidemment un avenir autre que celui qu’on nous prédit sur tous les tons. Un avenir de viabilité financière et de prospérité économique et donc d’expansion éditoriale. Nous ne sommes pas condamnés à un devenir végétatif.

Ne tuons pas dans l’œuf les promesses d’un futur emblématique sans jamais avoir pris le temps de nous interroger courageusement sur nous mêmes, sur notre métier et sur nos pratiques professionnelles. En somme, sur notre raison d’être, notre finalité première et ultime dans la société ivoirienne. Afin de nous sacraliser en nous réinventant en profondeur et en nous dessinant un autre chemin... Disons le clairement une fois pour toutes: NOTRE AVENIR NOUS APPARTIENT.

Il est dans nos mains. Nous devons y croire fermement. ICI ET MAINTENANT Ensemble, nous sommes non seulement une force mais aussi une richesse et surtout une une volonté insécable pour la Côte d’Ivoire. Engageons-nous hardiment et ardemment pour une presse de qualité et de référence. Aujourd'hui plus qu’hier, c’est un impératif catégorique et même une urgence démocratique... Faisons de notre presse une chance pour la démocratie, une chance pour la Côte d'Ivoire notre pays.


HONORAT DE YEDAGNE


FONDATEUR DE CAPITAL MEDIA

NB: Les titre, chapeau et sous-titres sont de la rédaction.




Articles les plus lus