Fraude à la présidentielle, Amadou Gon répond à Mamadou Koulibaly

Fraude à la présidentielle, Amadou Gon répond à Mamadou Koulibaly
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 février 2020 à 12:10 | mis à jour le 28 février 2020 à 12:12

La prochaine élection présidentielle en Côte d'Ivoire est prévue pour le 31 octobre 2020. Le scrutin attise déjà les tensions et des opposants demeurent convaincus que le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir, est déterminé à frauder. C'est le cas pour Mamadou Koulibaly, candidat de LIDER (Liberté et démocratie pour la République) qui a annoncé que le camp d'Alassane Ouattara se prépare à la fraude. Mais pour Amadou Gon Coulibaly, il n'est point besoin de douter de la crédibilité de l'échéance électorale.

Présidentielle : Amadou Gon promet un scrutin "irréprochable"

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le jeudi 13 février 2020, Mamadou Koulibaly a clairement accusé le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix de préparer la fraude lors de la présidentielle du 31 octobre 2020. Le fondateur de Liberté et démocratie pour la République, parti politique de l'opposition, a partagé ses "doutes et inquiétudes" avec les internautes.

"Des doutes, parce que je vois une année électorale et puis je vois un gouvernement qui doit normalement procéder à l'organisation de ces élections, prendre les dispositions qu'il faut pour le faire. Je ne le vois pas vraiment préoccupé par ces élections, je ne le vois pas préoccupé par ce qu'il y a à faire pour réussir ces élections", a déclaré l'ancien président de l'Assemblée nationale.

Le professeur d'économie a estimé que le gouvernement d' Amadou Gon Coulibaly est "plutôt préoccupé par ce qu'il y a à faire pour truquer ces élections ou ne pas les organiser ou en tout cas s'arranger pour les gagner même s'il faut pour cela tricher. On voit avec la commission électorale".


Comme pour répondre à Mamadou Koulibaly, Amadou Gon Coulibaly a déclaré via son compte Twitter que les prochaines élections "seront organisées de manière irréprochable pour un scrutin transparent et équitable". "Les prochaines élections présidentielles semblent échauffer les esprits de ceux qui voudraient diviser le pays. Cela n’arrivera pas", a clarifié le chef du gouvernement.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Vegedream au cœur d'un scandale: Sa femme l'accuse de violence