Présidentielle 2020 : L'appel de Thomas Noba à Bédié et à l'opposition

Thomas Noba (NCC) rêve de réunir toute l'opposition avant 2020

Présidentielle 2020 : Thomas Noba lance un appel à Bédié et à l'opposition
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 24 mars 2020 à 15:02 | mis à jour le 24 mars 2020 à 15:43

Thomas Noba, président de la NCC, est convaincu que sans union, l’opposition ivoirienne peut rapidement oublier son rêve d’opérer le changement politique au soir de l’élection présidentielle de 2020.

Thomas Noba (NCC) rêve de réunir toute l'opposition avant 2020

En s’exprimant ainsi, le président de la Nouvelle Convergence citoyenne fait allusion aux récents développements de l’actualité sociopolitique ivoirienne à quelque sept mois de la prochaine élection présidentielle. L’opposition, à en croire le président Thomas Noba, se fait "inconsciemment" malmener par le pouvoir sur les sujets relatifs à l'organisation pratique du prochain scrutin présidentiel.

Il en veut pour preuve le projet de modification du Code électoral qui se fera par ordonnance présidentielle et l’adoption définitive, mardi dernier, de la loi portant modification de la Constitution ivoirienne, par des députés réunis en Congrès à Yamoussoukro. Et ce, en violation des mesures restrictives prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

« La seule issue pour l'opposition d’arriver en tête de cette élection présidentielle est de s'unir », a dit le candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle. Non sans appeler les uns et les autres à donner des consignes claires, à leurs militants en les exhortants à se faire massivement enrôler pour l’établissement de leurs cartes nationales d’identité.

Outre la question de l’élection présidentielle, le candidat de la nouvelle converge citoyenne a salué les mesures prises par le président Ouattara visant à enrayer la propagation de la pandémie du coronavirus, dont 25 cas ont été signalés en Côte d’Ivoire.

L'opposant a par ailleurs invité les autorités ivoiriennes à veiller au strict respect des mesures arrêtées afin d’éviter des évènements similaires aux malheureux incidents de l’INJS, du mardi 17 mars 2020, au lendemain des décisions du Conseil national de sécurité.


Aussi, ne manquera-t-il pas d'inviter les Ivoiriens de toutes obédiences politiques, religieuses et ethniques, à la solidarité afin de gagner le combat de la lutte contre l'épidemie à cornavirus.