A peine libéré, Gbagbo rejoint Bédié sur le terrain: Ce qui a été décidé

L'Alliance PDCI-FPI  : Gbagbo et Bédié passent à l'offensive, ce qui a été décidé
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 03 juin 2020 à 15:20 | mis à jour le 03 juin 2020 à 15:20

L’alliance entre le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo et le PDCI d'Henri Konan Bédié, prend progressivement forme à moins de 5 mois de la prochaine élection présidentielle ivoirienne.

Bédié et Gbagbo donnent un coup d'accélérateur à l'alliance PDCI-FPI

Les deux principaux partis d’opposition ivoiriens, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Front populaire ivoirien (FPI), veulent passer à une seconde phase de leur collaboration demarée depuis le 29 juillet 2019 à Bruxelles. Après l’accord cadre de collaboration, signé le mois dernier, Henri Konan Bédié et Laurent ont conjointement décidé d’engager leurs bases respectives, dans des actions communes visant la réconciliation nationale et le changement politique, au soir du 31 octobre 2020. Dans un communiqué signé conjointement signé en leurs noms par Maurice Kakou Guikahué du PDCI-RDA et Assoa Adou du FPI, des instructions sont données aux militants respectifs.

«Le FPI et le PDCI-RDA informent solennellement toutes leurs militantes et tous leurs militants sur toute l’étendue du territoire national et à l’étranger, tout le personnel politique de leurs structures respectives de base en Côte d’Ivoire et à l’étranger, tous les responsables des structures spécialisées (jeunes, femmes, etc.), tous les membres des instances et des organes des deux Partis, qu’il existe désormais entre le PDCI-RDA et le FPI, un accord cadre de Collaboration », informe ledit communiqué.

A l’effet de traduire en actions communes sur le terrain les engagements pris par les deux partis politiques, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié invitent leurs militants respectifs ''à travailler de concert sur toute l’étendue du territoire pour la réconciliation et le retour de la paix''. En revanche, compte tenu de la situation socio-politique, à l’heure actuelle dominée par l’opération en cours d’enrôlement sur le listing électoral, les deux opposants ont appelé les responsables des délégations de leurs partis respectifs, à travailler conjointement à inscrire le maximum de militants.

«Le PDCI-RDA et le FPI, tenant compte de l’urgence des activités préparatoires des élections libres, crédibles, transparentes et apaisées comme maillon essentiel de la réconciliation et de la paix durable, demandent à tous les responsables de base de leurs Partis respectifs de mettre l’accent dès maintenant sur la mise en œuvre des activités concrètes que sont : l’établissement des pièces administratives par notamment la participation aux audiences foraines, l’acquisition des extraits de naissance ou jugement supplétif tenant lieu, l’acquisition des Certificats de Nationalité, l’inscription sur la liste électorale, l’acquisition des Cartes Nationales d’Identité », exhortent ces deux partis de l'opposition.


Il est par ailleurs demandé à tous les responsables locaux de ces deux partis, au travers des organisations locales qui seront mises en place, de faire remonter de façon diligente au Comité National Paritaire de collaboration (CNPC) FPI/PDCI-RDA, créé à cet effet, toutes difficultés qu’ils rencontreraient dans la mise en œuvre de leurs activités.