USA : L’Iran émet un mandat d’arrêt contre Donald Trump

Donald Trump fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par l'Iran
Par Abraham KOUASSI
Publié le 29 juin 2020 à 20:43 | mis à jour le 29 juin 2020 à 20:45

L’Iran a annoncé ce lundi l’émission d’un mandat d’arrêt international contre le président américain Donald Trump. La République islamique a lancé cette procédure en réponse au bombardement qui a coûté la vie à l’influent général Soleimani.

Donald Trump et 35 américains visés

L’information a été livrée ce lundi. L’Iran a émis un mandat d’arrêt contre Donald Trump et 35 autres responsables américains. Téhéran a lancé ses poursuites dans le cadre des enquêtes sur le bombardement qui a tué début janvier le général Soleimani. Officier influent, il était à la tête de l’une des meilleures unités militaires d’Iran. Selon le procureur de Téhéran cité par l’agence Fars, le mandat a été délivré pour « meurtre et action terroriste ».

En outre, l’Iran a demandé à Interpol d’émettre une notice rouge à l’encontre de Donald Trump et des 35 autres personnes citées. Pour l’heure, la Maison blanche n’a pas encore réagi à cette décision. Le général Soleimani était accusé par Washington d’avoir organisé des attaques contre les bases de la coalition conduite par les Etats-Unis en Irak.

Relations exécrables entre Donald Trump et l’Iran

Si ce mandat d’arrêt contre Donald Trump n’a pas la moindre chance de prospérer, il vient confirmer si besoin en est, l’état exécrable des relations entre l’Iran et les Etats-Unis. Opposés depuis les années 60 et une crise autour du pétrole, les deux pays ont vu le fossé entre eux s’agrandir depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.


Le président républicain a notamment remis en cause les accords signés par son prédécesseur, Barack Obama sur la question du nucléaire iranien. Le président américain va remettre en cause ces accords en 2018 avant d’ordonner un renforcement des sanctions contre l’Iran. Puis, début 2020, une nouvelle escalade est créée avec la mort du général Soleimani. Les deux pays sont également opposés sur des questions telles que la Syrie ou encore Israel.




Articles les plus lus