Candidature de Drogba: Rien n'est encore bouclé, ce que la FIF a décidé

Didier Drogba et la FIF de Sidy Diallo pourraient être à couteaux tirés les prochains jours.
Par Abraham KOUASSI
Publié le 22 juillet 2020 à 08:46 | mis à jour le 22 juillet 2020 à 14:44

La Fédération ivoirienne de football (FIF) s’est prononcée sur le parrainage d’un groupe d’arbitres attribué à Didier Drogba. L’instance dirigeante du football ivoirien a remis en cause la légalité de l’action au travers d’un communiqué.

La FIF désavoue les arbitres pro-Didier Drogba

En cours de journée du mardi, des arbitres conduits par Roland Danon, ont remis le parrainage de leur association à Didier Drogba. Ils matérialisaient ainsi leur soutien à l’ancien buteur de Chelsea quelques heures après l’avoir choisi lundi à une large majorité.

Ces arbitres membres de l’Amicale des arbitres de Côte d’Ivoire présidée par Coulibaly Souleymane, s’étaient insurgés contre le choix porté le 4 juillet dernier sur le candidat Sory Diabaté lors d’une assemblée à Yamoussoukro. Face à cet imbroglio, la FIF a produit un communiqué dans la soirée du mardi.

Dans sa note, la structure présidée par Sidy Diallo a indiqué que « la Fédération en reconnait qu’un groupement d’intérêt par corporation, et singulièrement pour l’AMAFCI, dirigé par Coulibaly Souleymane dont l’élection a été validée par la FIF ». Cette sortie, comme nous l’indiquions, laisse entrevoir un possible rejet de la candidature de Didier Drogba.

Didier Drogba prêt à aller au clash ?

Ce communiqué de la FIF n’a pas laissé indifférents les partisans de Didier Drogba. Si aucune réaction officielle de l’équipe de l’ancien joueur de Marseille n’a été publiée, ses soutiens sur les réseaux sociaux sont formels : La FIF ne devrait pas décider de la validité de l’Assemblée générale du 20 juillet.


Didier Drogba qui a réceptionné ce parrainage lors d’une cérémonie à son siège ne va certainement pas lâcher le morceau facilement. Car, dans son camp, on reste convaincu de la légalité de ce soutien. Eugène Diomandé, coordinateur de la campagne de celui qu’on surnomme DD, avait ainsi indiqué que le choix opéré par les arbitres lundi a été fait dans « des conditions incontestables de démocratie et de transparence ».

Il n’est donc pas exclu d’imaginer que des actions devant la justice pourraient être menées par le meilleur buteur de l’histoire des Éléphants de Côte d’Ivoire. A près de 10 jours de la date limite pour le dépôt des candidatures, Didier Drogba pourrait se lancer dans une autre bataille.




Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Apparition troublante d'un sosie de DJ Arafat à Cocody
02