Placée sous mandat de dépôt, Pulchérie Gbalet jetée à la MACA

Pulchérie Gbalet écrouée à la MACA
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 20 août 2020 à 14:59 | mis à jour le 21 août 2020 à 20:02

Après avoir été cuisinée pendant plus de 4h de temps à la Préfecture de Police d’Abidjan, Pulchérie Gbalet a finalement été placée sous mandat de dépôt et écrouée à la Maca. La Coordonnatrice de l'ACI a été jetée en prison en compagnie de trois autres de ses compagnons.

Pulchérie Gbalet, son premier jour en prison

13 août 2020, l'opposition appelle à une marche éclatée à travers la Côte d'Ivoire pour protester contre la candidature d'Alassane Ouattara à la présidentielle de 2020. Au nombre des leaders qui ont mobilisé leurs proches à cette manifestation, pourtant non autorisée, se trouve Pulchérie Gbalet. La Présidente d'Alternative citoyenne, par ailleurs coordonnatrice nationale de la plateforme de la société civile (ACI), a en effet été arrêtée à son domicile à Yopougon.

Conduite à la Préfectire de police, la militante de la société civile a tout d'abord été interrogée plusieurs heures durant sur sa responsabilité relative aux violences qui ont émaillé ces manifestations, en compagnie de trois autres militants de l'ACI, notamment Gbahou Gédéon junior, Djehi Bi Doua Cyrille et Kouakou N’goran Aimé César.

Après avoir été également entendus par le procureur de la République Richard Adou Christophe pendant trois jours, ces quatre personnes ci-dessus mentionnées, avec l'assistance de Me Lambert Béné et Me Innocent Saki, leurs avocats, ont été placés sous mandat. Ils ont donc été conduits à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA).


Notons que les femmes de l'opposition entendent également marcher sur le siège de la Commission électorale indépendante (CEI), ce vendredi 21 août. Et ce, en dépit de l'interdiction des manifestations de rue prise en conseil des ministres.




Articles les plus lus