La Côte d’Ivoire traverse une période très sensible liée à la menace terroriste et à l’élection présidentielle. Aussi, les autorités sécuritaires sont-elles à pied d’oeuvre pour sécuriser l’espace aérien ivoirien. L’ANAC a donc lancé l’identification des drones qui opèrent dans l’espace aérien ivoirien.

« Les Drones exploités en Côte d’Ivoire doivent être identifiés »

Dans un communiqué dont copie nous est parvenue, Sinaly Silué, Directeur général de l’Autorité nationale de l’aviation civile de Côte d’Ivoire (ANAC) a exigé une approbation préalable aux drones exploités sur le territoire national. Ainsi, pour « une meilleure supervision de la sécurité et de la sûreté de l’aviation », l’ANAC lance l’identification de ces aéronefs télépilotés et leurs propriétaires jusqu’au « 30 novembre prochain, délai de rigueur ».