Titrologie : «Candidatures de Gbagbo et Soro, c'est de la provocation»

Titrologie du 24 septembre 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 septembre 2020 à 08:30 | mis à jour le 24 septembre 2020 à 09:37

La visite d'État d'Alassane Ouattara dans la Marahoué cristallise la titrologie de ce jeudi 24 septembre 2020. La mission des Nations unies en Côte d'Ivoire et la libération des prisonniers pro-Soro sont également des sujets largement repris par la presse ivoirienne.

Titrologie : « Les escadrons de la mort sèment la terreur »

Alassane Ouattara est en visite d'État dans la région de la Marahoué. "Bouaflé tue la désobéissance civile", lance Le Patriote. Dans le chef-lieu de région, le chef de l'État déclare dès son arrivée sur Fraternité Matin : "Je suis venu voir ce que nous pouvons faire ensemble." "Gouros et Ayaous battent le record de la mobilisation", poursuit Le Jour Plus.

Avant que L'Expression ne joue avec les mots : "La Marahoué préfère l'obéissance à la désobéissance." L'Essor ivoirien, lui, encense le président ivoirien : "Ouattata, s'il n'existait pas, il aurait fallu le créer." Quant à Le Mandat, le constat est clair : Ouattara accueilli dans la ferveur totale."

Cependant, l'opposition prépare activement sa réplique. "Nous devons passer à la phase pratique de la désobéissance civile", lance Affi N'Guessan dans les colonnes de Notre Voie. "La stratégie pour vaincre Ouattara ?" s'interroge L'Arc-En-Ciel. "Ce qui a été décidé chez Bédié, hier", révèle L'Inter. Avant que Affi N'Guessan ne martèle à la Une du tabloïd : "Il faut passer à l'acte."

Le Nouveau Réveil croit savoir pour sa part qu'entre Ouattara et Hamed Bakayoko, ce n'est que "Suspicions sur suspicions". Reprenant les propos du président ivoiriens dans Paris Match, Le Patriote et Le Matin s'accordent pour dire : "Les candidatures de Gbagbo et Soro, c'est de la provocation."

Dans un dossier explosif, Le Quotidien d'Abidjan révèle : "Tout sur les opérations d'enlèvement des leaders de l'opposition." Le Nouveau Réveil relate "Le film de l'enlèvement de l'inspectrice du PDCI, hier à Gagnoa." Le Nouveau Courrier est donc formel : "Les escadrons de la mort sèment la terreur." Dans le même temps, "15 détenus pro-Soro libérés, hier", apprend-on de Dernière Heure.


Mais Générations nouvelles marquent des réserves : "Ces restrictions qui confirment le conflit politique." "Tout sur la rencontre ONU-EDS, indique Le Temps. "L'ONU et l'UA ont parlé avec Affi, hier", annonce Notre Voie. Mais le Gouvernement reste formel sur Soir Info : "Ils ne sont pas là, pour imposer quoi que ce soit aux Ivoiriens." Dernière Heure reste pour le moins inquiet. "Qui peut encore sauver le pays ?" s'interroge le confrère.




Articles les plus lus