Le FPI Pro - Affi N'Guessan salue la libération des prisonniers pro-Soro

Pascal Affi N'Guessan solidaire de Guillaume Soro
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 25 septembre 2020 à 18:30 | mis à jour le 25 septembre 2020 à 18:46

L'opposition ivoirienne resserre de plus en plus ses rangs pour faire face au pouvoir RHDP. C'est dans cette dynamique que Pascal Affi N'Guessan s'est voulu solidaire de Guillaume Soro à la suite de la libération de certains de ses proches incarcérés depuis neuf mois.

Affi N'Guessan déplore la liberté conditionnelle des pro-Soro

Dans la nuit de mercredi 23 septembre 2020, certains proches de Guillaume Soro, en prison depuis 9 mois, ont recouvré la liberté. Même si d'autres membres de Générations et peuples solidaires (GPS) restent encore derrière les barreaux, force est de constater que cette libérion, conditionnelle soit-elle, a été saluée par la classe politique ivoirienne.

Pascal Affi N'Guessan, Président du Front populaire ivoirien (FPI), par ailleurs candidat officiel à l'élection présidentielle de 2020, par la voix d'Issiaka Sangaré, Secrétaire général et porte-parole du parti, a produit un communiqué. « Incarcérés depuis le 23 décembre 2019, un certain nombre de détenus proches du mouvement politique GPS, présidé par l'ex-président de l'Assemblée nationale, M. Guillaume Kigbafori Soro, parmi lesquels les députés Soro Kanigui et Camara Loukimane bénéficient, depuis le mercredi 23 septembre 2020, d'une liberté conditionnelle », a-t-il déclaré.

Poursuivant, il ajoute : « Le FPI, qui a toujours appelé au strict respect du statut des parlementaires ainsi qu'au respect des libertés fondamentales en ce qui concerne l'ensemble des personnes arrêtées, se réjouit de cette décision. Cependant, le FPI constate que cette liberté conditionnelle empêche l'exercice de la plénitude des droits civils des ex-détenus, notamment ceux de participer à des manifestations politiques, situation anachronique pour des personnes dont l'activité principale est la politique. »

Aussi, son parti « invite les autorités politiques et judiciaires à œuvrer dans le sens de la décrispation de l'environnement sociopolitique, en examinant de façon diligente tous les cas similaires ». Il exprime par ailleurs sa solidarité avec les détenus ayant recouvré la liberté et ceux malheureusement encore dans les liens de la détention.


À noter que Pascal Affi N'Guessan et Guillaume Soro sont totalement mobilisés pour faire appliquer le mot d'ordre de désobéissance civile, lancé par l'opposition ivoirienne.




Articles les plus lus