Côte d'Ivoire : Point complet de la libération des prisonniers pro-Soro

Point complet de la libération des prisonniers pro-Soro
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 septembre 2020 à 14:13 | mis à jour le 24 septembre 2020 à 14:17

La justice ivoirienne a procédé à la libération sous condition de certains pro-Soro incarcérés depuis décembre dernier. Afrique-sur7 vous fait le point complet des proches de Guillaume Soro qui ont été libérés, et ceux qui sont en attente de leur libération.

Lobognon, Soul to Soul, Tehfour... ces prisonniers pro-Soro encore détenus

23 décembre 2019, dans la foulée du retour manqué de Guillaume Soro en Côte d'Ivoire, plusieurs de ses proches sont arrêtés au siège de leur mouvement politique, Générations et peuples solidaires (GPS), à la Riviera Golf. Des députés, conseillers municipaux et autres pro-Soro, dont Alain Lobognon, Soro Mamadou Kanigui, ou encore Kamaraté Souleymane Koné dit Soul to Soul, ont été écroués dans diverses prisons ivoiriennes. Alain Lobognon, ancien ministre des Sports et Député de Fresco, en prison à Agboville, avait entamé une grève de la faim, début juillet, mais il finira par s'alimenter à la suite de la visite de son épouse et ses filles.

À la faveur de la célébration de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le Président Alassane Ouattara avait accordé la grâce à de nombreux prisonniers de droit commun, prenant le soin d'ignorer les prisonniers pro-Soro. Et pourtant, à en croire des sources bien introduites, le Chef de l'État avait envisagé, dans la première mouture de son allocution, la mise en liberté de ces proches de l'ancien Président de l'Assemblée nationale.

Finalement, dans la nuit du mercredi 23 septembre, c'est-à-dire 9 mois après leur arrestation, ce sont Traoré Babou, Ouattara Marc, Yao Soumahila, Karidioula Souleymane, Djibo Mamadou, Loukimane Camara, Mamadou Soro Kanigui, Dr Touré et Ladji Ouattara qui ont été libérés. À en croire des sources proches du dossier, ce sont une quinzaine de prisonniers pro-Soro qui ont recouvré pour l'instant la liberté.


Restent cependant en détention Alain Lobognon, Soumahoro Kando, Simon Soro, Félicien Sekongo, Rigobert Soro, Tehfour Koné, ainsi que Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul. Ces derniers pourraient d'ailleurs emboiter le pas à leurs codétenus, même si leurs avocats disent n’avoir pas été informés ni associés à cette libération qui n’obéit à aucune procédure pénale.




Articles les plus lus