Meeting de l’opposition: EDS explique ce qui va se passer au Félicia

Meeting de l' opposition : EDS appelle à une déferlante de ses militants
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 08 octobre 2020 à 22:58 | mis à jour le 08 octobre 2020 à 22:58

La plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), a, dans un communiqué, appelé ses militants et sympathisants à prendre d'assaut, samedi 10 octobre prochain, le Félicia pour le meeting de l’opposition ivoirienne.

Meeting de l'opposition: EDS sonne la mobilisation de ses militants et sympathisants

« L’opposition ivoirienne vous donne rendez-vous le samedi 10 octobre 2020 au stade Félix Houphouët Boigny pour un meeting géant qui grâce à votre présence sera une véritable réussite », a lancé Pr Armand Ouégnin.

«Nous vous invitons à sortir et à venir dire NON aux agissements anticonstitutionnels et donc antidémocratiques du chef de l'État sortant et de son gouvernement », appelle le président de EDS.

" Le stade Félix HOUPHOUET BOIGNY doit refuser du monde le samedi 10 octobre 2020 pour que le monde entier constate avec nous que le peuple Ivoirien est résolument engagé contre ce simulacre d'élection qui est plutôt confligène et qui fait planer un péril certain sur le ciel de la Côte d'Ivoire", ajoute le communiqué.

L'opposition réclame le retrait de la candidature du président Alassane Ouattara, jugée anticonstitutionnelle, et la mise en place d’institutions crédibles pour l'organisation d'une élection transparente, inclusive et apaisée.

« En effet, vous êtes nombreux à vous plaindre des violations flagrantes et répétées des droits de l'homme dans notre pays depuis l'avènement de ce régime liberticide. Essuyez vos larmes et effectuez le déplacement du "Felicia" parce justement, c'est à cet effet que nous organisons ce giga-mega meeting », lance Pr Armand Ouégnin dans son communiqué.


Au meeting du samedi 10 octobre prochain, Henri Konan Bédié, Pascal Affi N’guessan, Guillaume Soro, Charles Blé Godé et leurs militants comptent réclamer, entre autres, la dissolution de la Commission électorale indépendante, la dissolution du Conseil constitutionnel, l’audit international du fichier électoral et le respect scrupuleux de la constitution.

À noter que l'opposition entend à l'occasion de ce grand rassemblement, dévoiler la phase pratique de son mot d'ordre de désobéissance civile, lancé par le président du PDCI-RDA, fin septembre dernier.






Articles les plus lus