Mali: Hamed Bakayoko rend hommage aux 4 casques bleus ivoiriens tués

Plus de 800 casques bleus ivoiriens au Mali
Par Eugène SAHI
Publié le 23 janvier 2021 à 19:34 | mis à jour le 23 janvier 2021 à 19:34

Le Premier ministre Hamed Bakayoko, Ministre de la Défense, a accueilli, vendredi 22 janvier 2021, le rapatriement des dépouilles mortelles des 4 casques bleus ivoiriens de la Minusma, tués au Mali mi-janvier; une cérémonie d'hommage est prévue lundi.

Plus de 800 casques bleus ivoiriens au Mali

Les corps des quatre soldats ivoiriens tués au Mali sont arrivés dans la soirée du vendredi à l’aéroport international FHB d'Abidjan où Hamed Bakayoko en charge de la Défense les attendait, la mine toute défaite. Ils étaient intégrés à la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), dans laquelle 816 Ivoiriens sont déployés, selon les chiffres onusiens.

“Au nom du Président de la République Alassane Ouattara, Chef suprême des armées et de tout le gouvernement, j’adresse mes sincères condoléances à tous ceux qui partagent ce deuil. La mort de nos soldats renforce notre engagement à travailler davantage pour la paix en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ", a déclaré Hamed Bakayoko, lors de la cérémonie d’accueil des dépouilles mortelles.

"La Nation toute entière rendra (lundi) un hommage mérité à nos héros", a poursuivi M. Bakayoko à l'aéroport. "Ce sera l'occasion de traduire à toutes les familles éprouvées l'hommage de la Nation, l'honneur, la fierté que nous éprouvons à l'égard de ces frères, de vos époux, de vos parents qui ont payé du sacrifice suprême, leur engagement pour la paix pour le pays et pour la sous-région", a-t-il ajouté;

Et d’ajouter que la Côte d’Ivoire est fière des soldats qui ont payé le sacrifice suprême au nom de leur pays pour la sous-région. L’Etat de Côte d’Ivoire ne les oubliera jamais et restera solidaire de leurs parents.

Minusma: 146 soldats onusiens y ont péri dont des casques bleus ivoiriens

Auparavant, le Commandant de la MINUSMA qui a fait le déplacement à Abidjan, le Général Dennis Gyllensporre, a salué la mémoire des soldats ivoiriens tombés au front. Il a loué leur compétence, leur professionnalisme et leur dévouement pour la sécurité au Mali.


"Leur départ douloureux rappelle les défis auxquels nous sommes confrontés chaque jour sur le terrain au Mali. Je condamne fermement ces attaques contre le personnel de la Minusma. Il s'agit d'une évolution préoccupante mais il ne faut pas laisser de tels événements nous décourager", a affirmé Dennis Gyllensporre, commandant de la Minusma.

Rappelons que depuis son déploiement, la Minusma a perdu 146 de ses membres dans les hostilités, dont 60 l'ont été pendant ou à la suite d'explosions d'engins explosifs improvisés, l'un des modes opératoires parmi les plus utilisés au Sahel par les groupes jihadistes, pour certains affiliés à Al-Qaïda et pour d'autres à l'organisation Etat islamique.






Articles les plus lus