Adama Bictogo bientôt ministre ? Voici la condition de Ouattara

Adama Bictogo lors d'une conférence de presse
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 janvier 2021 à 12:29 | mis à jour le 27 janvier 2021 à 12:49

Adama Bictogo pourrait effectuer son retour au sein du gouvernement ivoirien. Cependant, le président ivoirien Alassane Ouattara qui n'est pas prêt à nommer l'homme d'affaires ivoirien à n'importe quel prix, pose ses conditions.

Ce qu'Alassane Ouattara attend d' Adama Bictogo

"Sur proposition du Premier ministre (Jeannot Ahoussou Kouadio, NDLR), le président de la République a mis fin aux fonctions de ministre de l’Intégration africaine de M. Adama Bictogo ", indiquait le communiqué qui sonnait le limogeage de l'actuel député d'Agboville le mardi 22 mai 2012. Ce cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), très proche de Ouattara, avait été éclaboussé par le scandale des déchets toxiques.

Début décembre 2020, La Lettre du Continent apprenait que le directeur exécutif du RHDP était annoncé dans le gouvernement ivoirien. Adama Bictogo devrait même "hériter d'un large ministère regroupant au moins trois portefeuilles". Il faut rappeler que le patron du groupe SNEDAI a été l'une des chevilles ouvrières de la victoire d'Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Si Alassane Ouattara est disposé à accueillir de nouveau Adama Bictogo dans son équipe gouvernementale, le chef de l'État ivoirien exige cependant que celui-ci parvienne à se réélire dans la circonscription d'Agboville, une localité située dans le sud de la Côte d'Ivoire, dans le cadre des législatives prévues pour le 6 mars 2021, révèle La Lettre du Continent dans sa parution du 25 janvier 2021.

Né le 14 décembre 1962, Adama Bictogo s'est déjà mis en ordre de bataille pour le combat d'Agboville. Le dimanche 24 janvier 2021, l'homme politique ivoirien a déclaré qu'en cas de victoire, son mandat sera "placé sous le sceau de la jeunesse et de l’autonomisation des femmes".


"La direction de campagne sera menée par les femmes avec à leurs côtés des jeunes. Mais, c’est vraiment les femmes qui vont porter la campagne. Chères sœurs, chers jeunes, je réussirai bien la mission que le Président Alassane Ouattara m’a confiée lorsque le 6 mars prochain, vous allez me porter à la tête de la commune en tant que député. Vous devez porter cette candidature d’une équipe soudée afin de poursuivre les actions de développement à Agboville et dans toute notre région. C’est avec vous que je veux aller loin", a confié l'ancien secrétaire national, chargé des relations avec les autres partis politiques au sein du Rassemblement des républicains (RDR).






Articles les plus lus