Côte d'Ivoire : Un cadre du RHDP dans le comité d'accueil de Gbagbo

Djédjé Bagnon, cadre du RHDP, dans le comité d'accueil de Gbagbo
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 25 février 2021 à 12:01 | mis à jour le 25 février 2021 à 12:36

Le retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo est imminent. Les cadres du Front populaire ivoirien (FPI), ainsi que d'autres acteurs de la classe politique ivoirienne ont pour ce faire mis en place un Comité afin de réserver un accueil triomphal à l'ancien Président ivoirien. La composition de ce comité suscite toutefois quelque curiosité.

Retour de Gbagbo Laurent, toute la Côte d'Ivoire en branle ?

Après son acquittement devant la Cour pénale internationale (CPI), qui le jugeait pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité (commis lors de la crise postélectorale) dans un procès connexe avec son ancien ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, Laurent Gbagbo a une seule ambition : rentrer en Côte d'Ivoire pour prendre une part active à la réconciliation entre Ivoiriens.

Les choses se sont d'ailleurs disposées en la faveur de l'ancien chef d'État lorsque la Chambre d'appel a levé certaines restrictions dont était assortie sa mise en liberté sous conditions.

Aussi, l’ex-président ivoirien a-t-il saisi les autorités ivoiriennes aux fins de favoriser son retour en Côte d’Ivoire. C’est ainsi qu’après moult tractations, l’ancien prisonnier de La Haye s’est vu délivrer, par le gouvernement ivoirien, deux passeports, un ordinaire et un diplomatique.

Mais ce retour n’était pour autant pas acquis de facto, dans la mesure où le procès du Président Gbagbo est toujours pendant devant cette justice internationale.

Cependant, des cadres du camp Gbagbo ont eu des assises avec Hamed Bakayoko, Premier ministre ivoirien, afin de discuter des modalités et de la date de retour en Côte d’Ivoire du Woody de Mama.

Kouadio Konan Bertin, ministre de la réconciliation nationale, avait pour sa part, annoncé un voyage à Bruxelles, pour y rencontrer le Woody de Mama.

Après toutes ces tractations, la fumée blanche semble enfin poindre à l’horizon, car Dr Assoa Adou et des proches de l’ancien chef d’État se sont retrouvés, mercredi, à l’Hôtel Palm Club de Cocody, pour mettre en place le Comité d’accueil de l’opposant historique à Félix Houphouët Boigny.

Après avoir fixé la date de ce retour à la mi-mars, et ce, après la bataille électorale des législatives, le camp Gbagbo a dévoilé la liste des 13 membres composant ce Comité d’Accueil. Il s’agit de diverses personnalités constituant l’émanation de la Nation ivoirienne, du nord au sud et d’est en ouest.

Au nombre de ces personnalités, se trouve toutefois une personnalité proche du pouvoir ivoirien. Il s’agit notamment de Djédjé Bagnon Joachim, Membre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), et président du Conseil régional du Gôh, région d’origine de Gbagbo.

Djédjé Bagnon, transfuge du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), parti de l'ancien président Henri Konan Bédié, est en effet le Coordinateur RHDP de la région du Gôh, le parti d'Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire. Sa présence dans ce Comité s'analyse assurément à un double niveau.

Il s'agit dans un premier temps de l'expression de l'accord tacite de la présidence ivoirienne au retour de Gbagbo en Côte d'Ivoire et accepte d'accueillir ce fils du pays. De même, au-delà de l'aspect politique, Gbagbo Laurent et Djédjé Bagnon sont tous deux frères de Gagnoa. Ceci pourrait donc expliquer cela.

Il faudra cependant relativiser, car la presse ivoirienne proche du camp Ouattara indique que "les pro-Gbagbo sont toujours dans leurs rêveries" à propos du retour de Gbagbo. Il faudra cependant tourner la page noire de la crise ivoirienne pour penser à une réconciliation vraie entre Ivoiriens. Même si une peine de 20 ans prononcée par la justice ivoirienne pèse contre l'ancien chef d'État, Yopougon, Abobo, Gagnoa, ainsi qu'une bonne partie du peuple ivoirien attendent l'arrivée du fils de Koudou Zêpê Paul et de Gado Marguerite dans la capitale économique ivoirienne.

Les 13 membres du Comité national d’Accueil du Président Laurent Gbagbo

1- MBOUGOUA ABY BLAISE : Ingénieur météorologue et d’aviation, ancien ministre du gouvernement AKE NGBO, ancien Représentant de l’ASECNA en Côte d’Ivoire ; Ami de lycée (Les Caïmans du lycée classique d’Abidjan) de Laurent GBAGBO.

2- ABOUA KOFFI JOSEPH : Administrateur en chef des services financiers, Directeur des affaires administratives et financières à la Direction des affaires maritimes, Membre du Comité de Contrôle du FPI

3- AMANGOUA LOUKENSI : Fondateur et ancien Directeur Général du BNETD, ancien Député d’Ayamé.

4- ABOULE ALLOH JEAN FIDELE : Inspecteur pédagogique dans l’Enseignement secondaire, Secrétaire Général de la Fédération FPI de Bingerville.

5- ABOU CISSE : Membre de la Société Civile, Vice-président de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS).


6- ADOU TANOH : Premier Secrétaire Général de Section FPI d’Abengourou et membre fondateur de l’ANAPROCI.

7- ABO AKPINDE DANIEL : Enseignant d’Histoire et Géographie à la retraite, ancien Vice-président de la Bourse café-cacao, ancien Député à l’Assemblée Nationale.

8- DJEDJE BAGNON : Président du Conseil régional du GÔH.

9- SA MAJESTE DABOLO SAI : Roi des Koulango.

10- OUATTARA SOUMANA : Professeur de Mathématique dans l’Enseignement secondaire à la retraite, membre du Comité Central du FPI.

11- SORO SEYDOU dit SORO COTON : Chef d’entreprise, ancien Directeur général de l’URECOCI et ancien PDG de SICOSA, ancien Président de l’Interprofessionnel du Coton.

12- TOHE BLAISE : Préfet de police à la retraite, Président des chefs de canton du GUEMON.

13- SAMUEL HARDING : Ancien Directeur de la Société maritime SOMICOA-COMARAN, Vice-président de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté.






Articles les plus lus