Santé d’ Hamed Bakayoko: ça ne va pas, la présidence prolonge ses soins

Hamed Bakayoko, Premier ministre ivoirien
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 05 mars 2021 à 22:59 | mis à jour le 05 mars 2021 à 22:59

La présidence ivoirienne a annoncé, vendredi 5 février 2021, la prolongation de l’hospitalisation en France, d' Hamed Bakayoko, Premier ministre de Côte d’Ivoire évacué d'urgence vers Paris, le 18 février dernier.

Hamed Bakayoko: La présidence ivoirienne annonce la prolongation de son hospitalisation

« Compte tenu de l’état de santé du Premier ministre, il a été recommandé une prolongation de son hospitalisation », informe la présidence de la République de Côte d’ Ivoire.

« Toutes les pensées du Chef de l’Etat, du gouvernement et de la Nation entière, accompagnent le Premier Ministre dans cette épreuve ainsi que des vœux de prompt rétablissement », poursuit la présidence.

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, s’était envolé pour Paris, en début de semaine, où il avait eu un entretien avec son homologue français Emmanuel Macron.

Autour d’un dîner, les deux personnalités ont évoqué l’état de santé du golden boy, évacué d’urgence vers Paris à la mi-février pour des raisons de santé.

« Au cours de son séjour, le Président Alassane Ouattara a rendu visite au Premier Ministre, Hamed Bakayoko, actuellement hospitalisé à Paris », indique la présidence ivoirienne sans aucune autre précision sur l’état de santé du successeur d'Amadou Gon Coulibaly à la tête de la Primature ivoirienne.

Avant cette note d'information, l'hebdomadaire panafricain Jeune Afrique avait fait cas d’un état de santé «préoccupant » du chef du gouvernement ivoirien.

« Les deux chefs d’État ont d’emblée évoqué la santé d’Hamed Bakayoko, le Premier ministre ivoirien, arrivé en France pour s’y faire soigner depuis le 18 février. Il est hospitalisé à Paris, et sa situation est jugée préoccupante par ses médecins. Ouattara qui devait rentrer à Abidjan ce 4 mars, a profité de son séjour à Paris pour lui rendre visite", a révélé le magazine.

Et pourtant, certains de ses proches dont la ministre Kandia Camara, député sortante de la commune d'Abobo dont Hamed Bakayoko est le maire, tentaient de rassurer sur son état de santé.

« Je l’ai eu hier au téléphone, il va bien. Il se repose un tout petit peu pour venir reprendre les affaires là où il les a laissées», rassurait le 24 février dernier, la ministre ivoirienne lors d’un meeting de campagne, comptant pour les législatives du 6 mars prochain à Abobo, dans le nord d’Abidjan.

C’est le 18 février dernier que le Premier ministre ivoirien a été d’urgence évacué vers Paris, la capitale française pour des raisons de santé.

Des rumeurs les plus folles ont évoqué la thèse d’un empoisonnement dont aurait été victime le ministre d'État, ministre de la Défense.


Dans un récent post sur sa page Facebook, le chef du gouvernement, a appelé les candidats aux législatives à œuvrer à une campagne et à des législatives apaisées.

Avant la dégradation de son état de santé, le maire d’Abobo avait à sa charge plusieurs sujets chauds du gouvernement, notamment celui relatif au retour en Côte d’Ivoire de l’ ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, acquitté en première instance par la Cour pénale internationale (CPI), il y a un peu plus de deux ans, des lourdes charges de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis lors de la crise post-électorale de 2010-2011.

Hamed Bakayoko était également parvenu, au lendemain de la crise électorale d’octobre 2020, à réunir, dans le cadre du dialogue politique, autour d'une même table de discussion, les partis de l’opposition dont le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) dirigé par Henri Konan Bédié; le Front populaire ivoirien (FPI) de Pascal Affi N’guessan; et EDS (Ensemble pour la démocratie et la paix).

La rédaction d'Afrique-sur7 est en union de prières pour que le premier ministre ivoirien recouvre la santé.






Articles les plus lus