Guinée équatoriale : Un coup d’Etat déjoué, selon le ministre de la Sécurité Nicolas Obama Nchama

Nicolas Obama Nchama

Dans un communiqué lu ce mercredi 03 janvier à la radio gouvernementale, le ministre de la sécurité équato-guinéenne, Nicolas Obama Nchama, a déclaré qu’une tentative de coup d’Etat contre Théodore Nguema Obiang a été déjouée le 24 décembre.

Nicolas Obama Nchama annonce l’échec d’un coup de force le 24 décembre

«Le ministère de la Sécurité nationale informe la population que le 24 décembre, un groupe de mercenaires tchadiens, soudanais et centrafricains ont infiltré les localités de Kye Ossi, Ebibeyin, Mongomo, Bata et Malabo pour attaquer le chef de l’Etat, qui se trouvait dans le palais présidentiel de Koete Mongomo pour passer les fêtes de fin d’année ». Tels sont les propos de Nicolas Obama Nchama, ministre équato-guinéen en charge de la Sécurité et de la Défense, lus à la radio d’Etat.

Dans le communiqué le ministre de la Sécurité a indiqué par ailleurs que pour démanteler la tentative de coup d’Etat le gouvernement avait activé une opération en collaboration avec les services de sécurité du Cameroun.

Le samedi 30 décembre, lors de la cérémonie des vœux de nouvel an, le président Nguema Obiang avait dénoncé une tentative de coup d’Etat en préparation contre lui.

Quelques jours avant, précisément le 27 décembre 31 mercenaires tchadiens et centrafricains avaient été interpellés dans la région sud du Cameroun avec un important arsenal de guerre en partance pour le pays de Nguema. Apres cette interpellation, le gouvernement équato-guinéen avait fait fermer ses frontières avec le Gabon et le Cameroun.

Il faut noter que le président Nguema Obiang, 75 ans est à la tête de la Guinée équatoriale depuis 1979 à la suite d'un coup d'Etat.

In fine, le ministre Obama Nchama a fait savoir que ces mercenaires avaient été contactés par certains partis politiques de la Guinée équatoriale avec le soutien de certaines puissances étrangères.