Libye : Arrestation d’individus pour torture de migrants

migrants

L’armée loyale au Gouvernement d’union nationale (GNA) a annoncé mercredi 24 janvier 2018 avoir mis aux arrêts pour tortures de migrants six individus, cinq libyens et un palestinien près de Syrte à quelques 450 kilomètres de la capitale libyenne Tripoli.

Six personnes arrêtées pour torture sur migrants

C’est sur sa page facebook que l’armée loyale au GNA dirigé par Faye al-Sarraj a fait savoir qu’elle avait procédé à l’arrestation de six personnes impliquées dans la torture de migrants soudanais, dans le village de Qaddahiya près de Syrte.

L’arrestation de ces tortionnaires fait suite à une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, des migrants sont torturés et frappés, certains sont même brulés. Les bourreaux de ces candidats à l’immigration clandestine ont également demandé des rançons à leurs familles.

Les autorités libyennes ont indiqué jeudi qu'ils ont été libérés et transférés à l’hôpital d’Ibn Sina à Syrte pour recevoir des soins.

Pour rappel, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrant des candidats à l'immigration être traités comme des esclavages et vendus aux enchères, avait crée de l’indignation à travers le monde.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a annoncé pour cette année 2018 l’évacuation de 10.000 migrants de la Libye

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 2833 candidats à l’immigration clandestine ont trouvé la mort en Libye.