Côte d’Ivoire: Siandou Fofana veut relancer le secteur du tourisme

Le ministre Siandou Fofana annonce la construction des complexes hôteliers
Par Timothée Jean
Publié le 31 janvier 2018 à 13:27 | mis à jour le 31 janvier 2018 à 13:27

En Côte d’Ivoire, le ministre Siandou Fofana a annoncé de nouvelles mesures et des moyens supplémentaires pour redynamiser l’activité touristique. Ces annonces de tailles marquent le début d’une nouvelle ère du tourisme, baptisée le « Printemps du tourisme ivoirien ».

Siandou Fofana annonce le « printemps du tourisme » en Côte d’Ivoire

Après un fort ralentissement, l'activité touristique en Côte d’Ivoire semble reprendre des couleurs. Depuis quelques années, le Gouvernement ivoirien cherche à redonner au secteur touristique son lustre d’antan et contribuer à l’émergence 2020. Pour atteindre ces objectifs, des préalables sont être mis en place.

Ce lundi 29 janvier s’est tenu à la salle des fêtes du Sofitel Abidjan Hôtel ivoire, la traditionnelle cérémonie d’échanges de vœux du Nouvel An entre le ministre du Tourisme et ses collaborateurs. M. Siandou Fofana a saisi cette occasion pour annoncer la construction de nouveaux complexes hôteliers. « Un complexe hôtelier de 110 appartements et un nouvel hôtel Novotel de 200 chambres seront réalisés dans la zone aéroportuaire », a-t-il indiqué.

Aussi le ministre a annoncé la construction des hôtels Ritz-Carlton à Cocody, de nouvelles infrastructures hôtelières dans la commune du Plateau et un hôtel cinq étoiles à Assinie en partenariat avec le groupe Status, une filiale de Endevour Mining. En plus de tous ces nouveaux chantiers, Siandou Fofana a annoncé la construction d'un parc d'attractions à Port-Bouët.

« Ce sera le 1er parc Disney d’Afrique », a-t-il indiqué. Tous ces nouveaux travaux ont un seul objectif : la renaissance du tourisme ivoirien et la création de nouveaux emplois directs et indirects.

Si ces projets sont à saluer, il convient de noter que l’insécurité persistante dans le pays risque de faire fuir les touristes. Les populations ivoiriennes sont elles-mêmes confrontées à des problèmes d’agressions et au phénomène de « microbes ». Ces adolescents qui sévissent toujours dans le district d'Abidjan pourraient être un facteur dissuasif pour une destination en Côte d'Ivoire.


Le régime d'Abidjan devrait donc amplifier ses mesures sécuritaires en vue de neutraliser ce fléau et garantir la sécurité des biens et des personnes.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Vegedream au cœur d'un scandale: Sa femme l'accuse de violence
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara