Côte d'Ivoire : Crise à la FIF, la FIFA tranche en faveur de Sidy Diallo

Sidy Diallo, président de la FIF, manifestant sa joie
Par Timothée Jean
Publié le 21 mars 2018 à 10:19 | mis à jour le 21 mars 2018 à 10:19

La crise qui secoue la FIF vient de connaitre son dénouement. La Fédération internationale de football association (FIFA) a rendu son verdict en faveur de Sidy Diallo.

La FIFA a tranché, Sidy Diallo reste le patron de la FIF

La Fédération ivoirienne de football (FIF) traversait, ces derniers temps, une période de turbulences. Après l’élimination des Éléphants pour la qualification au mondial 2018 en Russie, un groupe de 38 clubs et quatre groupements appelés « G42 » ont exigé une Assemblée générale pour décider du maintien ou pas de Sidy Diallo à la tête de la FIF.

Le collectif de clubs reprochait en effet à la direction de la faitière du football ivoirien, une « mauvaise gestion » et une « instabilité chronique » au sein de l’encadrement technique des Éléphants. Mais, la maison de verre refusait de se soumettre aux exigences de ces dissidents.

C’est donc dans cette atmosphère tendue, que la FIFA a convoqué les responsables de la FIF et ceux du G42 à une table ronde à Zurich (Suisse) pour tenter d’élucider la crise ouverte qui mine le football ivoirien depuis quelques mois.

Ce mardi 20 mars 2018, l’instance internationale de football a reçu à son siège, la Fédération ivoirienne avec à sa tête, son président Sidy Diallo et le G42, conduit par Me Roger Ouégnin, PCA de l’Asec Mimosas.

Après avoir écouté les deux camps, la FIFA a rendu son verdict. L’instance a pris une décision en faveur du Président Sidy Diallo et son comité exécutif, les invitant à poursuivre leur travail à la tête de la FIF.


Une décision plutôt amère pour le collectif de clubs qui espérait une sanction à l’égard de la direction de la FIF. À noter que Jacques Anouma, le médiateur de la CAF et de la FIFA pour l’Afrique, dont l’avis aurait certainement pesé dans la balance, n’a pas participé à cette session. L’ancien président de la FIF a été récusé par le camp Sidy Diallo, à en croire certaines sources.