Soro demande à Damana Pickass de l’appeler pour faire "la paix"

Soro demande à Damana Pickass de faire la paix

Damana Pickass, ex-membre de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), en exil au Ghana, qui avait critiqué l’amicale des anciens du plus grand syndicat estudiantin, a été appelé vendredi par le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro pour qu’ils fassent "la paix", dans une vidéo publiée sur Facebook.

Des jeunes demandent le retour de Damana Pickass de l'exil

"Les jeunes ont demandé que les exilés rentrent. Je suis entièrement d’accord. Je connais particulièrement Damana Pickass. Il s'appelle Damana Adiah Médard, iIl a été dans mon bureau lorsque j’étais secrétaire général de la Fesci. Je sais qu’il est en exil. Dites-lui de m’appeler on va faire la paix, on va se parler. Il ne faut pas qu’il fasse comme s’il ne me connaît pas, qu’il m’appelle", a insisté M. Soro.

"Les jeunes, il n’y a aucun problème, appelez-le, dites-lui que Guillaume Soro, son ancien patron de la Fesci demande de l’appeler", a-t-il ajoutée.

Damana Pickass avait sévèrement critiqué une rencontre entre Guillaume Soro et les anciens secrétaires généraux de la Fesci, estimant que la réunion est "un scandale, un grossier montage, et une imposture intolérable".

"Les anciens de la Fesci ont décidé de (venir) me saluer. Je les ai reçus. On a mené un combat (mais) J’ai vu que Pickass s’est fâché, il (m’) a insulté. Moi, je ne vais pas l’insulter, c’est mon ami", a relevé M. Soro.

"C’est son pays, c’est sa génération qui est (au pouvoir). Si nous (ne pouvons) rien faire pour lui aujourd’hui, quand est-ce qu’on pourra le faire ? Mes mains sont tendues, je l’attends", a-t-il conclu.

Dans une interview accordéé à ALERTE INFO, l'ex-secrétaire général de la Fesci, Eugène Djué a affirmé que Damana Pickass qui a qualifié de "grossier montage", la rencontre entre lGuillaume Soro et les anciens du plus grand syndicat estudiantin, est "déconnecté".

M. Djué a invité Damana Pickass à "entrer en contact" avec les anciens de la Fesci.

Réagissant sur le 4e congrès extraordinaire de son parti Guillaumee Soro, membre du comité d'organisation a affirmé qu’il ira de son parti, le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) "pour défendre (sa) position sur le parti unifié connue de tous", à Fresco (Sud-ouest).