CIV/Pluies diluviennes: Plus de 20 véhicules bloqués dans des inondations

Des pluies diluviennes causent des inondations à Abidjan

Plus de 20 véhicules étaient bloqués vendredi à Abidjan vers 10H00 (GMT et locale) au carrefour de l’Indénié dans la commune d’Adjamé (Nord d’Abidjan), suite à des pluies diluviennes, a appris ALERTE INFO, auprès du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM).

Les pluies diluviennes font des dégâts à Abidjan

Au carrefour Indenié, plus de 20 véhicules étaient bloqués, suite aux pluies diluviennes à Abidjan.

"Nous évacuons les personnes bloqués pour les mettre en sécurité", a confié un pompier joint par téléphone.

A l’issue d’un conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Bruno Koné avait averti que "cette année, la saison des pluies (s’annonçait) plus forte que celle de l’an dernier, avec d’importantes précipitations sur l’ensemble du territoire national".

M. Bruno avait indiqué que "le gouvernement (avait) arrêté un certain nombre de mesures, en vue de prévenir et d’atténuer les préjudices que ces intempéries pourraient occasionner".

"Il s’agit des travaux de curages et d’entretien des ouvrages primaires de drainage (caniveaux), notamment dans les communes Abidjanaises d’Abobo (NordJ), Cocody (Est), Koumassi (Sud)", a expliqué Bruno Koné.

Les inondations causées par ces pluies diluviennes sont également signalées à Yopougon Bae (Ouest d’Abidjan) et dans la commune de Cocody (quartier chic).

Les pluies diluviennes ont causés des dégâts en vies humaines

En Côte d’Ivoire, les pluies diluviennes provoquent régulièrement des pertes en vies humaines à Abidjan: en 2016, elles ont coûté la vie à 16 personnes et en 2014, 39 personnes y ont péri.

Et en mai 2017, ces inondations, avaient fait 15 décès, deux disparus, 25 blessés, 1.139 maisons inondées et 233 habitations effondrées en Côte d’Ivoire, selon un bilan du gouvernement.

"Pour minimiser les effets de la grande saison de pluie de l’année 2018, certaines mesures préventives sont déjà en cours d’exécution dans le district autonome d’Abidjan", avait dit le porte-parole du gouvernement, espérant compter sur l’esprit civique des populations.