Mali : Le réconfort d'Antonio Guterres (SG de l'ONU) à la Minusma

Visite d'Antonio Guterres au Mali

Antonio Guterres entend se rendre au Mali, le mardi 25 mai prochain. Cette visite du Secrétaire général des Nations unies intervient alors que la présidentielle malienne approche avec tant d'incertitudes.

Antonio Guterres aux côtés des Casques bleus

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) est, à n'en point douter, l'une des missions onusiennes les plus meurtrières de tous les temps. Environ une centaine de Casques bleus sont en effet tombés au champ d'honneur dans des attaques particulièrement violentes de groupes armés, dans des embuscades et autres explosions de mines anti-personnel sur leur passage.

Par ailleurs, les groupes armés terroristes du Nord-Mali poursuivent leurs danses macabres. Les affrontements intercommunautaires, notamment entre Peuhl et Dogon, se multiplient. C'est dans ce contexte sécuritaire particulier qu'Antonio Guterres est annoncé au Mali.

Accompagné de Atul Khare, secrétaire général adjoint pour le Soutien logistique, Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint chargé des Opérations de paix et Henrietta Fore, directrice de l'Unicef, le nouveau Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU) entend apporter sa solidarité aux autorités maliennes « pour le ramadan » en observant le « jeûne musulman » à leurs côtés.

Notons par ailleurs que le successeur de Ban Ki-Moon rendra une visite à Mahamat Saleh Annadif, le patron de la Minusma, ainsi qu'à l'ensemble de son personnel. Pour ce faire, une cérémonie d'hommage à l'honneur des Casques bleus tués sur le territoire malien se tiendra en présence du diplomate portugais. Il entend également doter les soldats onusiens de moyens militaires conséquents pour accomplir leur mission avec plus d'efficacité.

Notons que le 29 juillet prochain, se tiendra la présidentielle au Mali. Plusieurs menaces planent d'ores et déjà sur ce scrutin auquel le président Ibrahim Boubacar Keïta est candidat à sa propre succession.