Côte d'Ivoire : 2020, et si Ouattara "faisait le lit" de Gon Coulibaly ?

Alassane Ouattara et Gon Coulibaly
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 juin 2018 à 11:06 | mis à jour le 05 juin 2018 à 11:11

La question d'un 3e mandat pour Alassane Ouattara ne cesse d'alimenter les débats sur les bords de la lagune Ébrié. Mais il se pourrait que le président ivoirien fasse la passe à son Premier ministre et fidèle compagnon Amadou Gon Coulibaly.

Gon Coulibaly, le successeur de Ouattara en 2020 ?

Alassane Ouattara ne serait-il pas en train d'entrainer partenaires et adversaires sur une fausse piste à propos de la présidentielle de 2020 ? Cette interrogation est d'autant plus opportune que le président ivoirien, après avoir annoncé, en janvier 2017, sa retraite politique définitive à la fin de son second mandat en 2020, est remonté à nouveau au créneau, semant du doute dans tous les esprits, avant d'envisager la possibilité de se présenter pour un 3e mandat en 2020.

Cette évolution de la position du chef de l'Etat semble donc incompréhensible et suscite des interrogations. Mais à y voir de près, n'est-ce pas une stratégie politique concoctée par le leader du Rassemblement des républicains (RDR) pour calmer les appétits et la guerre de succession qui a lieu, aussi bien dans son propre camp que chez ses alliés du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) ?

Cadre du RDR et Conseiller spécial du président Ouattara, l'ancien ministre Cissé Bacongo avait en effet déploré le fait que le président de la République ait annoncé publiquement son retrait définitif de la vie politique. Aussi, la récente volte-face du président ivoirien quant à la prochaine présidentielle pourrait s'analyser sous cet angle.

Par ailleurs, des informations provenant de la rue Lepic font état de la volonté de ADO de positionner Amadou Gon Coulibaly pour ces échéances électorales. Le fait pour le Maire de Korhogo de ne pas briguer un 3e mandat afin de mieux se consacrer à la présidentielle de 2020 apparaitrait comme un indice de cette succession au sommet de l'Etat. Lanzeni Coulibaly est donc pressenti pour lui succéder aux prochaines municipales qui se tiendront avant la fin de l'année.

Notons toutefois qu'aucun schema ne saurait être définitif, car d'ici 2020, beaucoup d'eau pourrit couler sous le pont et la situation évoluer dans un sens comme dans l'autre.



Articles les plus lus