Côte d’Ivoire: Six entrants au nouveau gouvernement ivoirien

De nouvelles personnalités font leur entrée dans le gouvernement ivoirien

Six personnalités ont intégré le nouveau gouvernement ivoirien communiqué mardi par le secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, au palais présidentiel d'Abidjan

De nouvelles personnalités intègrent le nouveau gouvernement ivoirien

Aouélé Eugène Aka: Administrateur de plusieurs sociétés pharmaceutiques en Côte d’Ivoire, en Afrique, aux Antilles et en France, l’actuel président du conseil régional du Sud Comoé, et de l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) est un pur produit du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont il est l’un des vice-présidents. Mainte fois décoré dans l’ordre du mérite ivoirien, il revient à 70 ans au ministère de la Santé et de l’hygiène publique, un poste qu’il avait déjà occupé dans un précédent gouvernement.

Joseph Séka Séka: Président du Parti ivoirien des travailleurs (PIT) depuis 2015, le députe du département de Yakassé-Attobrou (Sud ivoirien), est enseignant à l’université d’Abidjan (professeur). Le 29 mai 2018, son parti a adopté les textes du parti unifié. Il a été nommé au poste de ministre de l’Environnement et du développement durable.

Sidiki Konaté: Membre fondateur de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci, plus puissant syndicat des élèves et étudiants), le nom de ce proche du président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro semble rimer désormais avec le ministère de l’Artisanat qu’il a occupé depuis sa première nomination en qualité de ministre en février 2007, jusqu’en 2012. Député de Man (Ouest ivoirien) ce natif de Séguéla (Nord) revient au gouvernement à 50 ans avec encore le poste de ministre du Tourisme.

Abdallah Albert Toikeusse Mabri: Agé de 56 ans, le président l’Union pour la démocratie et pour la paix (UPCI) est titulaire d’un doctorat d’Etat en médecine obtenu à l’université d’Abidjan et d’un master en santé publique (Washington University, USA). Limogé du gouvernement en novembre 2016, alors qu’il était aux Affaires étrangères, Mabri Toikeusse revient cette fois au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Laurent Bougui Tchagba: Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et pour la paix (UPCI), dirigée par Albert Mabri Toikeusse, cet ingénieur des travaux publics est l’actuel député de la commune d’Attécoubé (Ouest d’Abidjan). Ancien Directeur général de Côte d’Ivoire Logistique (2015), il a été nommé à 65 ans au poste de ministre de l’hydraulique.

Paulin Claude Danho: Devenu maire de la commune d’Attécoubé en 2001, ce cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ingénieur en automatique et informatique industrielle est très engagé dans la gestion des collectivités locales. A 59 ans, il a été nommé mardi au poste de ministre des Sports.