Côte d'Ivoire: Les premiers mots de Simone Gbagbo après sa libération

L'adresse de Simone Gbagbo à ses partisans

Lors d'une cérémonie improvisée à son domicile de la Riviera Golf, Simone Gbagbo s'est adressée aux nombreux militants et sympathisants venus lui souhaiter la bonne arrivée. Sans vouloir trop parler, l'ancienne première dame a juste donné un avant-goût de sa prochaine déclaration.

Libérée, Simone Gbagbo s'adresse à ses camarades de parti

A la suite de Moïse Lida Kouassi, Assoa Adou, Me Rodrigue Dadjé et bien d'autres figures de proue de l'opposition pro-Gbagbo, Simone Gbagbo a tenu à s'adresser, en quelques mots, aux militants et à la presse qui se sont massés à son domicile.

D'entrée, l'ancienne première dame s'est voulue formellement : « On s'était déjà entendu pour que ce soit Lida qui parle en notre nom. Je ne parle pas aujourd’hui parce que tout ce qui est dans mon vendre là, avant que ça ne sorte, il faut que ça passe par le tamis d’Aboudramane Sangaré. C’est bien pour cela qu’on l’a nommé le Gardien du temple. »

Après avoir remercié tous les militants du Front populaire ivoirien (FPI) qui ont continué la lutte politique en dépit de l'adversité, la femme de Laurent Gbagbo a tenu à rendre un vibrant hommage au leader des "Gbagbo ou rien" : « Je voudrais que vous tous, vous vous associez à moi pour féliciter Aboudramane Sangaré. Il est en train de marcher sur ces 75 ans, cet homme-là. Il a été capable, et il est encore capable de rester debout pendant 2 heures pour parler... J’ai été impressionné par la prestation d’Aboudramane Sangaré. Il est à l’image du Front populaire ivoirien (FPI). Tu le pousses, il est là. Tu lui fais croc en jambe, il est là. Tu le frappes, il est là, tu le matraque sur les fesses, il est là. Tu l’envoies en prison, il est là. Sangaré, que Dieu te bénisse! »

Poursuivant, Mme Gbagbo ajoute : « Mon dernier remerciement s’adresse à l’Eternel des armées. Je l’ai mis en dernier, parce qu'il est le plus grand, parce qu'il est le plus fort. Depuis le début, IL dit "Je suis dans le soudain-brusquement" et IL est resté dans le soudain-brusquement. Au moment où on s’y attendait le moins, IL dit Simone, tu es acquittée. Aujourd’hui, au moment où on s'y attendait le moins, IL dit Simone tu es graciée. Gloire lui soit rendue. »

A l'amen en chœur des militants, Simone Ehivet Gbagbo a rétorqué : « Quand vous dites amen, c'est un engagement que vous êtes en train de prendre. La refondation là, c’est dedans on a commencé hein. L'ancienne phase est tournée, aujourd'hui, toutes choses sont devenues nouvelles. Militants et militantes, levez-vous pour la nouvelle phase. Elle sera sans arrêt. On est parti ! On est parti ! On est parti ! »

La femme de Laurent Gbagbo a clos ses propos sous un tonnerre d'applaudissements.

Notons que Simone Gbagbo a été arrêtée le 11 avril 2011, en même temps que Laurent Gbagbo par les forces pro-Ouattara. Et depuis cette date, elle croupit en prison. Lors de son adresse à la nation à la veille de l'indépendance, le président Alassane Ouattara a annoncé une ordonnance d'amnistie en faveur d'environ 800 prisonniers de la crise postélectorale, dont l'ex-first lady ivoirienne.