Côte d'Ivoire : Une attaque kamikaze évitée de justesse à Cocody

attaque kamikaze déjouée à la Riviera 2

La paisible commune de Cocody est passée très près d'une attaque kamikaze, ce mercredi. Une adolescente tentait naïvement de dégoupiller une grenade remise par un inconnu, lorsqu'elle a été arrêtée nette par des badauds.

La Côte d'Ivoire pas à l'abri d'une attaque kamikaze

Les autorités sécuritaires ivoiriennes sont sur le qui-vive depuis l'attaque terroriste qui a frappé la station balnéaire de Grand-Bassam, en mars 2016. Toutefois, le pays demeure toujours sous la menace terroriste à l'instar des autres Etats de la sous-région ouest-africaine. En témoigne l'attaque kamikaze qui a été déjouée de justesse, ce mercredi, à la gare de taxis au carrefour de la Riviera 2 dans la commune de Cocody.

Il ressort des faits qu'une vendeuse ambulante d'environ une quinzaine d'années s'est vu remettre un colis par un inconnu, le lundi 6 août dernier, veille de la célébration de l'indépendance. A en croire le site koaci.com, ce quidam qui avait un dessein particulier et savamment préparé a laissé cette consigne précise à la naïve adolescente : « S'il ne revient pas des heures après, alors elle a l'autorisation de déballer le colis. Pour l'objet qui y sera, elle a également le choix de tirer sur le levier de déclenchement, ou simplement de le détruire avec un caillou ».

Cet objet est en fait une grenade de 117 millimètres avec une onde de choc de 200 mètres à la ronde selon les spécialistes. Et c'est en mettant à exécution les consignes de cet quidam, de toute vraisemblance un terroriste, que la jeune fille a été appréhendée. Celle-ci avait alors tenté d'écraser l'engin avec une pierre lorsqu'elle a été arrêtée nette par des personnes qui étaient aux abords de la voie. Aussitôt saisie, la Force de Recherche et d'Assaut de la Police (FRAP), une unité spéciale de la police ivoirienne, a saisi le colis et embarqué l'adolescente pour nécessité d'enquête.