Côte d'Ivoire: Recours de Simone Gbagbo contre les poursuites de la CPI

Simone Gbagbo ouvre une procédure contre les poursuites de la CPI

Récemment amnistiée par le Président Alassane Ouattara, Simone Gbagbo entend désamorcer une autre bombe qui plane sur sa tête comme une épée de Damoclès. Pour ce faire, l'épouse de Laurent Gbagbo veut engager un recours contre les poursuites de la CPI dirigées contre elle.

Simone Gbagbo s'attaque aux poursuites de Fatou Bensouda

Simone Gbagbo est mise au rang des suspects en fuite, à l'instar de Joseph Kony, Omar El-Béchir ou encore Saif Al-Islam Kadhafi, selon un communiqué publié, début juin, par la Cour pénale internationale (CPI). Cependant, conformément à la décision du président Ouattara de ne plus transférer d'Ivoirien à La Haye, les autorités ivoiriennes rechignent jusque-là à exécuter le mandat d'arrêt lancé par la procureure Fatou Bensouda contre l'ancienne première dame de Côte d'Ivoire.

Aussi, suite à sa libération après sept années de détention, Mme Gbagbo a décidé d'engager une procédure pour mettre fin aux poursuites de la CPI. Ainsi que l'a annoncé Me Rodrigue Dadjé : « En septembre, l’équipe de défense de Simone Gbagbo engagera à la CPI une procédure pour annuler les poursuites contre elle. »

Poursuivant, l'avocat de la femme de l'ancien président ivoirien ajoute : « Mme Gbagbo doit être arrêtée sur la base de ce mandat et transférée à la CPI pour y être poursuivie. Toute amnistie qui pourrait avoir été accordée n’a aucun impact sur les procédures devant la CPI. »

Notons que Simone Gbagbo est poursuivie par la CPI pour « crimes de guerre » et « crimes contre l'humanité » commis lors de la crise postélectorale. Toutefois, l'ex-first lady ivoirienne a été acquittée devant la Cour d'Assises en Côte d'Ivoire pour ces mêmes chefs d'accusation.

Rappelons par ailleurs que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont déposé une requête aux fins d'acquittement auprès des juges de la Cour. L'audience afférente à cette requête se tiendra le 1er octobre prochain.

Liste des personnalités considérées comme suspectes par la CPI