Côte d’Ivoire: Cinq morts et des blessés à Zouan-Hounien (gouvernement)

Sidi Touré ,se prononce sur Zouan-Hounien

Dans les affrontements qui ont opposés deux groupes communautaires de la Côte d’Ivoire (Yacouba et Malinké), le 21 novembre à Zouan-Hounien (ouest ivoirien), le gouvernement ivoirien a établi mercredi un bilan de "cinq morts et 141 blessés", à l’issue du Conseil des minitres.

Bilan du gouvernement à Zouan-Hounien à la suite des échauffourées

Ces violences ont entrainé au total la mort de cinq personnes et occasionné 141 blessés et plusieurs déplacés et de nombreux dégâts matériels’’, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Sidy Touré, lors de sa traditionnelle conférence de presse.

Le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré a annoncé des "enquêtes ouvertes et qui se poursuivent pour situer les responsabilités, ont permis l’arrestation de quatre individus impliqués dans ces violences"

Des violents affrontements avaient opposé le 21 novembre ces deux communautés après la mort d’un élève d’ethnie Yacouba, décédé des suites d’un passage à tabac par des malinkés.

Mercredi soir, le préfet de Zouan-Hounien avait annoncé que plusieurs résidences avaient été pillées et saccagées" notamment celle du maire "incendiée", au cours de ces échauffourées entre les deux groupes ethniques.

Ces affrontements avaient fait de nombreux dégâts matériels dont plusieurs commerces.

La population apeurée s'était terrée chez elle. Le calme est certes revenu dans la ville, mais la tension est toujours apparente dans la localité. Les autorités administratives, sécuritaires et coutumières sont donc à pied d'œuvre pour ramener définitivement le calme.

"La situation qui était très tendue" dans la journée, est revenue à la "normale", a rassuré Henri Gnakoury, précisant que des rencontres communautaires ont été entreprises pour "calmer les cœurs".