Côte d’Ivoire: "Bédié affiche une mémoire sélective" (Joël N’guessan)

Henri Konan Bédié
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 14 décembre 2018 à 22:02 | mis à jour le 14 décembre 2018 à 22:07

Le vice-président du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), Joël N’Guessan, a affirmé vendredi à Abidjan que le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, ex-mouvance présidentielle) Henri Konan Bédié "affiche une mémoire sélective", après que le leader du plus vieux parti avait dit "regretter" d’avoir "consenti avec le PDCI des sacrifices" pour que Alassane Ouattara soit à la tête de la Côte d’Ivoire, sur France 24, dans une note.

Bédié reçoit des "honneurs" de Ouattara depuis 2011

"Nous devons tous reconnaitre que le doyen Bédié affiche une mémoire sélective par rapport aux évènements et faits politiques des 7 dernières années", a soutenu M. N’Guessan, ajoutant qu’il n’est pas évident qu’il soit en mesure d’apprécier (…) les efforts et sacrifices pour permettre à la Côte d’Ivoire de renouer avec la paix.

Lors d’une interview qu’il a accordé jeudi à la chaîne française France 24, Henri Konan Bédié avait accusé le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) d’avoir "manqué de tenir compte du poids du PDCI et du rôle qu’il a joué dans l’avènement de Ouattara au pouvoir".

"Comment une personnalité politique de sa carrure et de sa trempe peut affirmer qu’il regrette son alliance au sien du RHDP et son soutien à son jeune frère Alassane Ouattara", s’est interrogé l’ancien porte-parole du RDR.

Selon Joël N’Guessan, le retour de "la paix en Côte d’Ivoire", est dû à l’alliance entre plusieurs partis politiques dont le PDCI et le RHDP.

Il s’est également interrogé de savoir si Henri Konan Bédié regrettait "tous les honneurs et avantages que lui a donnés" Alassane Ouattara depuis son accession à la magistrature suprême de la Côte d'Ivoire en 2011.

Fin 2014, le président Alassane Ouattara a donné le nom du président Henri Konan Bédié à un pont reliant la Cocody (quartier chic d'Abidjan) à Marcory (sud d'Abidjan).

Le président Henri Konan Bédié avait bénéficié de "réalisation d'infrastructures socio-économique dans la ville du sphinx (Daoukro), ainsi que dans son village", a rappelé l'ex-ministre.



Les commentaires
Prochainement disponible...