Côte d’Ivoire-Cpi : Gbagbo et Blé Goudé, point d’achoppement d'une libération?

CPI : Gbagbo et Blé Goudé Charles, ce qui coince pour la libération provisoire

Le Président Laurent Gbagbo et Blé Goudé Charles vont bénéficier d’une libération provisoire. Les juges de la CPI qui devaient se prononcer sur leur cas vendredi sont restés muets, ce qui n’a pas empêché en Côte d’Ivoire et à Paris des scènes de joie de leurs partisans. Il semblerait qu’il ait des points non moins importants à négocier avant l’officialisation de la décision des juges.

Libération provisoire de Laurent Gbagbo et Blé Goudé Charles, ce qui coince

Une information de liberté provisoire accordée par les juges de la CPI à Laurent Gbagbo et Blé Goudé nous est parvenue hier vendredi du cercle rapproché de l’ancien Président de la Côte d'Ivoire. Cette information est également parvenue aux oreilles de son épouse Simone Gbagbo qui n’a pu se retenir de faire une déclaration devant la presse.

Cela fait plus de 7 ans que le Président Laurent Gbagbo est détenu à La Haye, aux Pays-Bas, par la CPI devant qui il est poursuivi avec Charles Blé Goudé pour de supposés "crimes contre l’humanité". Ce procès tire à sa fin puisque l’accusation a présenté ses arguments après quoi les équipes de défense ont reçu l’autorisation des juges pour plaider l’acquittement.

Ces dernières semaines, Me Altit et son équipe ont démontré selon eux pourquoi le dossier était vide et que l’accusation s’est appuyée sur de grossières rumeurs dans son argumentation. L’équipe de défense du ministre Charles Blé Goudé a fait de même et il ne restait plus qu’au collège de trois juges de prendre leur décision dans ce procès qui n’a que trop duré.

C’est en attendant la décision des juges sur l’acquittement qu’une audience pour statuer sur une éventuelle liberté provisoire a été décidée à la majorité de deux juges sur trois. Les équipes d’avocats ont présenté des arguments pour convaincre les juges de prendre cette décision de libérer leurs clients. Le procureur Eric MacDonald a pour sa part mis en avant de supposés risques de fuite en cas de libération de Laurent Gbagbo et Blé Goudé avant de dresser une liste de restrictions auxquels doivent selon lui être soumis les deux coaccusés pour éviter qu’ils se fassent la belle.

Quand les juges de la CPI font leur Youssouf Bakayoko (CEI)

Vendredi, les juges de la CPI devaient se prononcer sur cette décision dès 10h quand l’audience a été annulée dans les dernières heures. La CPI qui a ’habitude d’afficher sur son portail ses décisions comme cela a été le cas pour les 13 précédents refus des demandes de Laurent Gbagbo ne communiquera sur rien.

Aucun mot sur la séance qui devait se dérouler vendredi. Pas d’annonce d’une décision ou même celle d’un rapport de la dernière audience ne viendra apporter une réponse aux nombreuses questions que se posent les ivoiriens, une impression de déjà vu avec Youssouf Bakayoko, président de la CEI, qui ne respectait aucun délai pour boucler sa mission à la Présidentielle de 2010.

L’information parvenue à notre rédaction, à savoir que le Président Gbagbo et Charles Blé Goudé se sont fait notifier leur libération se propagera comme une trainée de poudre jusque dans des villages les plus reculés de Côte d’Ivoire.

Même l’épouse de Laurent Gbagbo, Mme Simone Gbagbo, lorsqu'elle a été informée de cette décision, a eu du mal à contenir sa joie comme le démontrent ses chants de joie à la conférence de presse improvisée à son domicile devant des journalistes de RFI, de la RTI et de plusieurs autres médias.

La question de la journaliste de Radio France Inter à Mme Simone Gbagbo montre bien que notre rédaction n’a pas été seule à apprendre cette nouvelle de la libération provisoire de Laurent Gbagbo et Blé Goudé. « Alors, c’est fait !... ?», interrogeait la journaliste de RFI, qui a même précisé sur son site internet un temps que les détenus seraient libérés samedi.

Quand RFI annonce la libération de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Mme Simone Gbagbo, en réponse à cette question, a confirmé la nouvelle avant de remercier tous les partisans de son époux avec une mention spéciale pour les GOR (Gbagbo Ou Rien), ces irréductibles pros-Gbagbo.

Mais coup de théâtre, la vidéo sera supprimée quelques minutes après de son compte officiel Facebook. Me Rodrigue Dadje, avocat de Mme Simone Gbagbo, qui avait lui aussi confirmé l’information fera de même sur sa page Facebook. Le ministre Éric Kahé qui s’était effondré en larme de joie dans son matinal direct sur Facebook supprimera également sa vidéo qui confirmait l’information de la libération provisoire de Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

Nous maintenons notre information : CPI : Laurent Gbagbo et Blé Goudé libérés ! (Exclu!!!), jusqu'à preuve de son contraire.

Quand Laurent Gbagbo annonce sa libération

Un signe avant-coureur était que Laurent Gbagbo a confié à François Mattei dans son nouveau livre "Libre. Pour la vérité et la justice" : « Mon ambition, c’est de revenir chez moi, en Côte d’Ivoire. J’ai réservé une maison pour m’accueillir. I go back home ! »

Dès lors, il devient difficile de lui faire admettre de vivre en Belgique le temps de la décision finale attendue pour le mois de mars prochain. C’est pourtant cette condition qui pourrait avoir retardé sa libération provisoire puisque le "Woody de Mama" s’attendait à rentrer en Côte d’Ivoire et non en Belgique comme cela a été annoncé ces dernières heures par plusieurs sources.

C'est sans doute faute d'un accord sur le lieu de la liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Blé Goudé qui explique qu'aucune décision de la cour n'a été rendue publique, les accusés ne pouvant être contraints de vivre dans un lieu qu'ils refusent.

Les prochains jours et une décision officielle de la cour permettront d'en avoir le coeur net. Pour l'heure, "Allons à Gagnoa".