Regret du sens de l’État de Gbagbo, Soro Guillaume critique Ouattara

Soro Guillaume compare le régime Gbagbo à celui de Ouattara
Par Gary SLM
Publié le 21 décembre 2018 à 11:32 | mis à jour le 21 décembre 2018 à 11:37

Avec sa casquette de Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, Soro Guillaume a un accès privilégié aux dirigeants africains. À Brazzaville où il était chaleureusement reçu par Sassou Nguesso, il dit avoir fait l’objet d’un torpillage par un proche du Président Alassane Ouattara, ce qui l’a amené à comparer la conception de l’État de l’actuel régime à celui de Laurent Gbagbo.

Soro Guillaume compare le régime Ouattara à celui de Gbagbo

Guillaume Soro était en visite officielle au Congo Brazzaville où il a été reçu avec les honneurs par le Président Sassou Nguesso. Un fait curieux s’est passé lors de cette visite. Un officiel de l’actuel régime de Côte d’Ivoire, un proche du Président Alassane Ouattara, a décroché le téléphone avec une haute personnalité congolaise pour s’indigner de la réception accordée au PAN.

S’il est resté silencieux sur le sujet qui n’a pas manqué de le gêner, Soro Guillaume, une fois rentré au pays, n’a pas oublié de régler ses comptes à l’administration Ouattara. Le PAN a déclaré « Je note que le Chef de l’État Ivoirien dans les années 2004-2010, le Président Laurent Gbagbo, n’a jamais manifesté la moindre hostilité (à ma connaissance) à l’égard de mes relations personnelles avec des Chefs d’États africains. Jamais, il n’a appelé un Président africain pour lui dire de ne pas me recevoir. Jamais, il ne m’a reproché tel ou tel voyage. Et il savait donner de la considération et du respect aux institutions. »

Le pourquoi de cette sortie, Guillaume Soro l’explique en disant : "Pendant que j’étais à Brazzaville, un dignitaire de Côte d’Ivoire s’est permis d’appeler une personnalité congolaise pour s’indigner de la réception chaleureuse que le Président Sassou Nguesso m’accordait au Congo ! J’ai eu honte devant cet incident fâcheux que seule la jalousie peut inspirer. Jalousie : le mot est lâché. Je suis allé consulter le dictionnaire pour m’assurer que je ne m’éloignais pas trop de la définition de ce mot."

Le patron des Forces Nouvelles n’a cependant pas donné le nom de cette personnalité qui se serait permis cette démarche. Il n’empêche qu’il profite de l’occasion pour dire que même si Laurent Gbagbo qu’il a combattu et qui est présentement incarcéré à La Haye avait ses défauts, sa conception de l’État, elle, était exemplaire.

Il n’empêche qu’il ne partage pas certains points notés dans le livre de ce dernier publié par le journaliste français François Mattei. Soro Guillaume promet de revenir sur ce livre baptisé "Libre, pour la vérité et la justice" prochainement.



Les commentaires
Prochainement disponible...