Côte d'Ivoire : Sékou Touré et Nicolas Kouakou admis à la retraite

Sékou Touré et Nicolas Kouakou partent à la retraite

Le chef d’état-major des Forces Armées de Côte d’Ivoire, le général de corps d’armée Sékou Touré et le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, Nicolas Kouakou admis à faire valoir leur droit à la retraite, ont été reçus jeudi en audience par le président Alassane Ouattara, pour le service républicain rendu à la Nation.

Sékou Touré et Nicolas Kouakou partent à la retraite

En fin de carrière pour ces deux hommes, c’est en 1978, que le général Sékou Touré fera son entrée au sein de la grande muette ivoirienne avec son admission à l’école des officiers de Bouake.

Il obtient le diplôme des cours des capitaines à Montpellier, en France, puis celui d’état-major en 1991 à Compiègne.

Âgé de 62 ans, il a eu sa réputation d’homme de rigueur lorsqu’il était à la tête du camp de Yamoussoukro (Zambakro) en tant que commandant de l’école des forces armées.

Après avoir gravi plusieurs échelons au sein de l’Armée, il est désigné par le président Alassane Ouattara Chef d’état-major général des armées de Côte d’Ivoire le 9 Janvier 2017, après le départ à la retraite du General de Corps d’Armée Soumaila Bakayoko.

Le général de division Nicolas Kouakou, Agé de 61 ans, quant à lui, a fait son entrée à l’Ecole des forces armées (EFA) de Bouaké en 1981.

Diplômé d`un DESS Police Société Sécurité à l’Université de Toulouse, c’est également depuis le 9 Janvier 2017 que le général de la gendarmerie avait été nommé Commandant supérieur de la gendarmerie nationale de Côte d’ivoire.

Les deux hommes ont leurs remplaçants déjà connus. Il s’agit pour l’armée du Général Lassina Doumbia, Cema adjoint et commandant des Forces spéciales et pour la gendarmerie, du Général de brigade Alexandre Apalo Touré.