Côte d'Ivoire : 2019, Guillaume Soro appelle à la tolérance entre Ivoiriens

Guillaume Soro appelle à la tolérance entre Ivoiriens

A l'instar d'autres personnalités ivoiriennes, Guillaume Soro a également adressé un message aux Ivoiriens. Le chef du Parlement ivoirien a exhorté ses compatriotes à la tolérance et au rassemblement.

Guillaume Soro, son message aux Ivoiriens

Dans ce paysage politique en pleine recomposition, Guillaume Soro s'est trouvé un rôle, celui d'appeler les Ivoiriens au pardon, à la paix et à la réconciliation nationale. Aussi, toutes les fois qu'il estime l'occasion opportune, le Président de l'Assemblée nationale ne cesse de réitérer cette envie de voir les Ivoiriens réunis à nouveau. C'est donc animé par ce sentiment que l'ancien leader des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion) a adressé ses vœux de Nouvel An aux Ivoiriens et surtout à la classe politique qui entrtient une certaine .

« Dans le contexte actuel de notre pays, la Côte d’Ivoire, où les clivages politiques semblent aller crescendo et prennent le dessus sur l’intérêt général et le bien-être des populations, qu’en cette nouvelle année, nous sachions leur redonner l’espoir d’une Nation tolérante et rassemblée autour de son idéal commun de vivre ensemble dans le respect des libertés d’expression de chacun », a-t-il fait remarqué, avant d'espérer que « nos résolutions individuelles continuent de prôner le pardon mutuel pour une réconciliation vraie entre les Ivoiriens et les Ivoiriennes. »

Notons que Guillaume Kigbafori Soro n'a cessé d'emboucher un message de réconciliation ces derniers temps. N'empêche qu'il a haussé le ton, depuis sa terre natale de Ferkessédougou, à l'encontre d'Adama Bictogo, PCO du Congrès du RHDP unifié, et certains pro-Ouattara.