Côte d’Ivoire: "le 27 janvier, tu n’es pas RHDP tu libères le tabouret", déclare Adama Bictogo

Adama Bictogo

Le président du comité d’organisation du congrès du rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition de partis politiques) qui devrait avoir lieu le 26 janvier, Adama Bictogo a déclaré samedi que ceux qui n’adhèreront pas au parti unifié devront "libérer le tabouret le 27 janvier ", lors de la cérémonie de présentation du pagne de ce congrès.

Adama Bictogo invite les cadres RDR à rejoindre le RHDP

"Quand le congrès fini le 26 janvier, le 27 janvier, tu n’es pas RHDP tu le libères le tabouret. Tu es député, mais dès lors que tu es président d’institution si tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret, tu es sénateur, tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret, tu es conseiller économique, tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret. C’est ça la clarification", a déclaré M. Bictogo.

Le 6 décembre, au cours d’une conférence, M. Bictogo, président du Comité d’organisation du prochain congrès qui doit finaliser la création du RHDP unifié, a appelé le président de l'Assemblée Nationale, Guillaume Soro à “rendre le tablier’’ s’il n’adhère pas à cette nouvelle formation politique devant naitre de la fusion des partis politiques de la majorité présidentielle.

Mercredi, M. Soro, l'un des vice-présidents du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), qui avait déjà exprimé des réserves quant à la création de ce parti unifié, a répondu que "si on pense qu'on peut (lui) faire du chantage avec un poste on se trompe".

"Si on me chasse de l’Assemblée nationale, ça fait quoi ? (...) Je ferai ce que je pense juste pour l’intérêt de la Côte d’Ivoire", avait-il ajouté.

Se distinguant de la position du reste de la direction du RDR, il avait appelé en avril son parti à user de “dialogue’’ et à laisser “le temps aplanir’’ les dissensions qui entravent la création du RHDP.

"La politique c’est la cohérence et le courage, assumons notre histoire, au RHDP nous assumons notre histoire, nous assumons notre choix", a dit M. Bictogo ajoutant: "pourquoi vous allez vous battre et puis d’autres vont manger le fruit de votre travail".

Le congrès du 26 devait se baser sur "les orientations" du président du futur parti unifié, Alassane Oattara.