Côte d'Ivoire : Plateau, manifestation des partisans d'Ehouo Jacques

Installation d'Ehouo Jacques, ses soutiens manifestent
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 janvier 2019 à 11:54 | mis à jour le 07 janvier 2019 à 11:54

La mise sous administration de la Commune du Plateau n'est pas du goût des proches d' Ehouo Jacques. Ces derniers ont manifesté, ce lundi 7 janvier pour réclamer l'installation du nouveau Maire du Plateau.

Installation d'Ehouo Jacques, ses soutiens manifestent

Elu maire de la commune du Plateau lors du scrutin du 13 octobre dernier à 60,57% des voix, Ehouo Jacques n'a jusque-là pas pris fonction. Le Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a d'ailleurs placé cette commune sous l'administration d’une délégation spéciale présidée par le Préfet d'Abidjan, Vincent Toh-Bi Irié. Cette situation a provoqué la colère des membres du PDCI-RDA, parti dont est issus le Député-Maire du Plateau. Le Secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué, était monté au créneau pour exiger l'installation d'Ehouo Jacques.

S'en est suivi le président de la JPDCI Urbaine qui affirmait, lors d'une rencontre à la permanence du parti septuagénaire, le 5 janvier dernier, qu'il avait décidé d'installer Ehouo Jacques à travers marches et sit-in.

Cet appel a visiblement été entendu par ses partisans, car ce lundi matin, des jeunes d'Abobo-Doumé et de Locodjro, des quartiers populaires de la commune d'Attécoubé, proches de Jacques Ehouo, ont érigé des barricades sur la voie principale pour exiger l'installation du Maire. La circulation des véhicules sur l'artère principale en était fortement perturbée. Les manifestants ont également bloqué la lagune Ebrié pour empêcher la circulation des bateaux et autres pinasses reliant Abobo-Doumé au Plateau.

Les agents des forces de l'ordre déployés sur les lieux avaient eu maille à partir avec les manifestants qui ne demandaient qu'une seul chose, l'installation pure et simple du nouveau maire de la commune administrative du Plateau.


Notons qu'Ehouo Jacques a été convoqué à la police économique dans une affaire de détournement portant sur la somme de 6 milliards de FCFA. Mais le Député du Plateau n'avait pas répondu à cette convocation.