Côte d’Ivoire: 85 militaires radiés en 2018, selon Lassina Doumbia

Des militaires ont été exclus du rang de l'armée selon Lassina Doumbia
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 07 janvier 2019 à 20:33 | mis à jour le 07 janvier 2019 à 20:33

Quatre vingt cinq militaires ivoiriens ont été radiés en 2018, pour "faute contre l’honneur", a affirmé le chef d’état-major des armées, le général Lassina Doumbia, lors de la présentation des vœux au chef de l’Etat.

Des militaires et gendarmes exclus du rang de l'armée selon Lassina Doumbia

"En 2018, 85 militaires ont été radiés des effectifs pour faute contre l’honneur et manquement à la discipline", a dit le général Doumbia.

En 2017, "230 militaires et gendarmes" ont été "radiés pour faute, désertion et autres manquements à la discipline", selon un bilan de l’état-major.

Concernant les départs volontaires, "3.159 militaires ont été admis à faire valoir leur droit à la retraite anticipée", a expliqué le général Lassina Doumbia.

Selon lui, "l’objectif visé est de 4.000 militaires en 2019".

Le mardi 31 décembre, le nouveau chef d’Etat-major général des armées de Côte d'Ivoire, le général de division Lassina Doumbia, avait invité à Abidjan les soldats à "l’obéissance", lors d'une cérémonie de passation de commandement.

Le général Doumbia avait assuré que son seul but et objectif durant son temps de commandement sera d’agir pour que les soldats soient "fiers" de l'être et "que la nation soit fière de son armée". Pour se faire, il entend agir sur deux axes à savoir: "l’exercice et l’acceptation de l’autorité" et la "Formation".

Fin décembre, le président ivoirien Alassane Ouattara, avait signé un décret portant nomination du général Lassina Doumbia comme chef d'Etat-major général des armées en remplacement du général Sékou Touré admis à faire valoir ses doits à la retraite.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus