Côte d’Ivoire: des députés en réflexion pour la création d’un groupe parlementaire RHDP

Mise en place d'un groupe parlementaire  RHDP

Cent soixante quatre députés des 253 que compte l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire se sont réunis samedi à Bassam (commune balnéaire située à 43 Km à l’est d’Abidjan) pour un séminaire-atelier de réflexion qui devrait aboutir à la création formelle d’un groupe parlementaire unique de la coalition au pouvoir.

Un groupe parlementaire RHDP en constitution

Ce séminaire s’est ouvert samedi en présence du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, président du directoire du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) et de quelques membres du gouvernement dont des ministres Kandia Camara, secrétaire générale du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) et Amadou Soumahoro, ancien président du groupe parlementaire du RDR à l’Assemblée nationale.

Etaient présents à l’ouverture des députés issus essentiellement du l’Union pour la démocratie et la paix (UDPCI), du RDR et de son ex-allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Ainsi que de nombreux élus indépendants qui ont décidé de rallier le RHDP.

Six groupes parlementaires siègent actuellement au sein de l’Assemblée nationale. Un hémicycle largement dominé par le RDR avec 129 députés, suivi du PDCI 89 élus.

Même si le RDR et le PDCI étaient alliés sous la bannière du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), lors des législatives, les deux formations politiques ont fait bande à part dans l’hémicycle.

Prenant la parole en tant que coordonnateur du projet, Basile Fregbo, député PDCI de Sassandra (sud-ouest) et président de la Commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale, a indiqué que “la gestation du plus grand groupe parlementaire est quasiment achevée’’.

“La mise en place d’un groupe parlementaire RHDP, loin d’être un calcul politicien, procède de l’engagement indéniable du président de la République de rassembler les filles et les fils de ce pays’’, a déclaré dans son discours le ministre Amadou Soumahoro.

Selon lui, la création de ce groupe parlementaire unique du RHDP, plusieurs fois annoncée et chaque fois reportée, “obéit à une logique de cohésion en raison de l’élection de la majorité des députés présents sous la bannière du RHDP’’ lors des législatives du 16 décembre 2016.

A sa suite, le Premier ministre a, quant à lui, appelé a un “renforcement de la collaboration entre le gouvernement et le futur groupe parlementaire RHDP’’.

Le séminaire qui s’achève dimanche devrait acter la mise en place formelle de ce nouveau groupe parlementaire